Football : TFC-Caen, un match nul qui contente les deux équipes

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP et DG

Les Toulousains ne voulaient pas prendre de but lors de cette rencontre de la 33ème journée. Après un match minimaliste, le TFC obtient un score de 0-0. Les violets s'octroient un point d'avance sur les équipes menacées de relégation et se positionnent 16ème du classement. 

Le duel des mal classés et des attaques stériles entre Caen et Toulouse, en match en retard de la 33e journée de Ligue 1, a accouché sans surprise d'un 0-0 qui fait plutôt les affaires des deux équipes. Ce résultat leur permet d'accroître d'un point leur avance sur les équipes concernées par la relégation, Caen étant 15e avec 37 points et Toulouse 16e avec 34, alors que Troyes, 18e, en compte 29.
Quand la 20e attaque reçoit la 18e, il ne faut pas s'attendre à une avalanche d'actions, mais à ce jeu là, le TFC repart légèrement frustré tout de même.

Des maladresses et tentatives infructueuses


Même s'ils ont laissé la possession aux Normands et concédé plus de tirs, aucune tentative de Malherbe n'a été cadrée.
Pleins de bonne volonté, mais plombés par de nombreuses maladresses ou mauvais choix, les locaux n'ont vraiment vibré que sur une frappe de 25 mètres de Youssef Aït Bennasser de peu à côté (54). Ce sont bien les spectateurs rouges et bleus qui ont le plus tremblé.
L'ancien Malherbiste, Andy Delort, copieusement sifflé par son ancien public, a souvent été dans les bons coups.

Il a cependant été inhabituellement imprécis sur une tête alors qu'il était seul au deuxième poteau à la suite d'un corner (40), avant de délivrer un centre parfait pour une reprise acrobatique de Max-Alain Gradel qui a frôlé le montant gauche de Rémy Vercoutre figé sur sa ligne (75).
Toulouse regrettera aussi que la frappe flottante du gauche de son latéral droit, Kévin Amian, qui avait repiqué dans l'axe, n'ait pas rencontré meilleur sort (61).
Les Normands devront maintenant tenter d'assurer mathématiquement la maintien à Troyes samedi, avant d'affronter successivement Monaco, Nice et le PSG pour finir la saison.
Avec des déplacement à Rennes et Bordeaux, et la réception de Lille et Guingamp, le TFC devra aussi faire un effort en terme de réalisme pour éviter toute cruelle surprise.