• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hausse du prix du tabac en Andorre : une décision insuffisante pour le représentant des buralistes de Midi-Pyrénées

Gérard Vidal, président de la Fédération des buralistes de Midi-Pyrénées / © MaxPPP
Gérard Vidal, président de la Fédération des buralistes de Midi-Pyrénées / © MaxPPP

Gérard Vidal attend des actes forts. Le président de la fédération des buralistes de Midi-Pyrénées estime que la hausse du prix du tabac annoncé en Andorre ne suffira pas à enrayer le trafic de cigarettes en France. Il réclame un moratoire sur l'augmentation des prix des paquets en France.

Par Juliette Meurin

"Les gens ne peuvent plus fumer fançais ! "
Gérard Vidal, le représentant des buralistes de l'ex région Midi-Pyrénées réclame un moratoire sur l'augmentation du prix des cigarettes en France.

Selon lui, l'écart de prix avec des pays ou zones frontaliers comme l'Espagne ou comme la principauté d'Andorre incite les consommateurs à acheter leur tabac ailleurs qu'en France. Et le trafic de cigarettes ne va pas s'arrêter malgré l'annonce récente de l'Andorre d'augmenter les prix du tabac.
Pour Gérard Vidal, il aurait fallu le faire avant. Aujourd'hui, il y a urgence selon lui. En France, l'année dernière près de 600 bureaux de tabac auraient fermé leurs portes.

"La politique de santé doit être cohérente" explique-t-il, avec des prix similaires partout en Europe. Les paquets de cigarettes en France vont augmenter en mars de 50 centimes puis en novembre de 50 centimes à nouveau pour arriver à un paquet à 10 euros à la fin 2020. Mais en attendant, les paquets sont toujours à 3,50 euros en Andorre, s'indigne Gérard Vidal. Les paquets neutres nous ont été imposés mais pas en Espagne. "On ne peut pas être pénalisé tout le temps".

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : un mort et 2 blessés dans une collision entre 2 jet-skis au large de Marseillan

Les + Lus