Coronavirus : le CHU de Toulouse n'accueille plus les patients en ambulatoire sans signe de gravité

Parti du service des urgences, le mouvement de grève s'étend à toujours plus de services au sein du CHU de Toulouse / © FTV / Laurence Boffet
Parti du service des urgences, le mouvement de grève s'étend à toujours plus de services au sein du CHU de Toulouse / © FTV / Laurence Boffet

Depuis vendredi 13 mars, le CHU de Toulouse a pris la décision de ne plus accueillir des patients en ambulatoire s'ils ne présentent pas de signe de gravité. Une mesure prise pour pouvoir prendre en charge au mieux ceux atteints du coronavirus. 

Par Margaux Dubieilh

L'épidémie de coronavirus oblige les services de santé à prendre des mesures radicales. Suite à une réunion organisée avec les acteurs sanitaires du territoire et l'Agence Régionale de Santé, le CHU de Toulouse a décidé le 13 mars de ne plus accepter de patients en ambulatoire s'ils n'ont pas de maladie ou de blessure grave. 
 

"Nous ne fermons pas les urgences"

Comprenez : si vous avez une entorse, un problème digestif sans gravité ou encore une coupure qui ne nécessite pas de soins urgents, il faut désormais vous rendre chez un médecin généraliste ou une structure médicale de santé. "Nous ne fermons pas les urgences. Nous souhaitons récupérer des lits et des ressources humaines pour les mobiliser sur des patients atteints du coronavirus", explique la communication du centre hospitalier. 

Quant aux personnes qui présenteraient des symptômes du Covid-19, elles ne doivent pas se déplacer et toujours appeler le 15 qui les orientera vers les structures appropriées. 
 
© Santé Publique France
© Santé Publique France


Durée indéterminée

Difficile de savoir quand cette mesure prendra fin. "On s'adapte au jour le jour. Il est difficile de se projeter, mais quand on voit les autres villes comme Montpellier par exemple, il faut savoir anticiper..." explique la communication. 

Pour tous ceux qui auraient des questions concernant le virus, il faut appeler le numéro vert 0 800 130 000 et ne surtout pas encombrer le standard du SAMU 31.
 

Coronavirus : gare à la prise d'anti-inflammatoires !

Samedi 14 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran a alerté sur les dangers de la prise d'anti-inflammatoires (comme l'ibuprofène et la cortisone) pour les malades du coronavirus. Il invite les personnes sous traitement à "demander conseil" à leur médecin et conseille de prendre "du paracétamol" pour lutter contre la fièvre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus