Coronavirus : le CHU de Montpellier s’engage dans "une course contre la montre"

En fin de matinée, le Centre Hospitalier de Montpellier organisait une conférence exceptionnelle. Les professionnels de santé se disent prêts à affronter l’épidémie de coronavirus grâce à la mise en place de plusieurs mesures.
Le vendredi 13 mars à 11 heures 30, le Centre Hospitalier de Montpellier organisait une conférence exceptionnelle liée à l’épidémie de coronavirus. L’Occitanie compte 150 cas confirmés, dont 65 cas dans l’Hérault. Le jeudi 12 mars, le président de la République annonçait :

Cette épidémie, qui affecte tous les continents et frappe tous les pays européens, est la plus grande crise sanitaire qu'ait connu la France depuis un siècle.

Thomas le Ludec, le directeur général du CHU de Montpellier, s’est exprimé entouré d’autres professionnels. Ils ont annoncé le bilan suivant : ce matin, au CHU de Montpellier, 11 patients sont hospitalisés, 3 sont en réanimation dont "2 sont très sévères et un en amélioration".

Deux cas de coronavirus au CHU de Montpellier

Deux professionnels du centre hospitalier ont été testés positifs au coronavirus "contaminés hors du cadre professionnel".

Les équipes concernées sont informées et ont une conduite à tenir. Nous mettons en place un dispositif pour la détection concernant les personnels symptomatiques.

Plusieurs installations sont en place à côté des urgences de l'hôpital Lapeyronie :
 

 


Le CHU dans "une course contre la montre"

Les professionnels sont clairs : le centre hospitalier et ceux qui y travaillent sont dans une "course contre la montre" face à cette épidémie de coronavirus et "anticipent" une éventuelle "deuxième vague" grâce au plan blanc. 20 lits sont actuellement disponibles au service des maladies infectieuses et tropicales.

Si nos 20 lits sont pris, nous activerons la phase 2 du plan blanc. Dans les régions les plus atteintes, le nombre de cas à réanimer ou à hospitaliser double ou triple tous les 3 jours.

Quelles sont les mesures mises en place ?

Aujourd’hui, le Centre Hospitalier de Montpellier privilégie la téléconsultation. La mobilisation des professionnels de santé, comme notamment les soignants retraités, est également mise en avant pour "renforcer les secteurs les plus concernés".

Les visites sont également restreintes voire interdites : c’est le cas au pôle gériatrique. Les professionnels extérieurs au CHU (par exemple des visiteurs médicaux) ne peuvent également plus se rendre au CHU de Montpellier. Les visites, sauf cas exceptionnel, sont limitées à une personne par patient.

Les interventions dites "non urgentes" sont déprogrammées telles que des consultations médicales ou chirurgicales.

"D’autres mesures seront prises au fur et à mesure", assure Thomas le Ludec, le directeur général du CHU de Montpellier.

Les professionnels de santé ont également tenu à rappeler l’importance des gestes barrières.  
Coronavirus : gare à la prise d'anti-inflammatoires !
Samedi 14 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran a alerté sur les dangers de la prise d'anti-inflammatoires (comme l'ibuprofène et la cortisone) pour les malades du coronavirus. Il invite les personnes sous traitement à "demander conseil" à leur médecin et conseille de prendre "du paracétamol" pour lutter contre la fièvre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société