Coronavirus : les personnes âgées qui bénéficient d'une aide à domicile sont-elles bien protégées ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Juliette Meurin
© MAXPPP

Des mesures ont été prises pour limiter les visites dans les Ehpads et protéger les personnes âgées du coronavirus mais qu'en est-il des seniors qui vivent encore chez eux avec des aides à domicile ?

C'est la petite fille d'une habitante des Hautes-Pyrénées qui nous a alerté. Elle s'inquiète pour sa grand-mère âgée de 90 ans et qui vit encore à la maison à une dizaine de kilomètres de Lourdes.
Des aides à domicile viennent s'occuper de la vieille dame chaque jour mais aucune précaution ne semble avoir été prise pour la protéger du coronavirus.

"Je suis étonnée de la tranquilité d'esprit avec laquelle cette situation est gérée", explique la petite fille. "Les salariés ne portent pas de masques, n'ont pas de gel hydroalcocolique et ils n'ont vraisemblablement pas été briefés sur les gestes à adopter pour protéger les personnes âgées."

Une salariée nous a dit "mettez du sopalin à disposition pour éviter que l'on utilise les torchons"

"Cela me parait aberrant, explique-t-elle, on sait que les visites dans les Ehpads sont arrêtées on nous dit que les aînés sont en première ligne pour le coronavirus (...) le problème est pris à la légère."

"Au vu de l’intervention du Président de la République et de la gravité de la situation, il me parait extrêmement inquiétant que les aides à domiciles soient si peu protégées. Pour les publics fragiles en premier lieu mais aussi pour elles-mêmes et leurs familles. 

Dans les Hautes-Pyrénées, le réseau ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural) s'occupe d'environ 4 000 personnes âgées (chiffre de 2018). Le directeur de la Fédération Alain Parda reconnait qu'il y a des difficultés pour trouver des masques et des flacons de gel hydroalcoolique : 
"On vient de trouver 1 500 masques, dit-il, nous les aurons lundi mais nous avons près de 1 000 salariés. De toute façon les masques sont surtout pour les gens malades, donc on préfère en avoir mais ils seront utilisés seulement dans certains cas. Le gel hydroalcoolique on en trouve pas mais on préconise le lavage des mains et un rouleau de sopalin pour s'esssuyer les mains."

"Il y a des personnes plus inquiètes que d'autres et si des familles ne veulent plus que l'on intervienne auprès de leur proche,
précise Alain Parda, on ne viendra plus car c'est vrai qu'il faut éviter de multiplier les contacts avec les personnes âgées."
 

Réorganiser les visites auprès des personnes âgées à domicile

Les associations d'aide à domicile vont se réorganiser pour s'occuper de leurs clients. Les salariés qui vont devoir garder leurs enfants faute d'école ne pourront plus travailler à partir de lundi.

Le directeur de la fédération ADMR des Hautes-Pyrénées explique qu'il va falloir réorganiser les visites à domicile.

Les associations connaissent bien leurs clients et savent chez qui il faut aller à tout prix. Donc on va faire le point avec le personnel qui restera disponible.

Un courrier dans ce sens vient d'ailleurs d'être adressé aux familles.
Dans cette lettre on rappelle aussi que les salariés qui interviennent à domicile auprès des personnes âgées ont reçu les recommandations nécessaires (lavage des mains très régulièrement, pas de poignée de main ou d'embrassade, utilisation de mouchoirs à usage unique, tousser ou éternuer dans son coude).
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.