Il oublie son harnais de sécurité, un salarié d'Airbus licencié, par solidarité ses collègues du secteur peinture se mettent en grève

Un mouvement de grève spontané chez Airbus du côté des salariés du secteur peinture après le licenciement d'un de leurs collègues. Les salariés grévistes demandent la réintégration du salarié. Le mouvement se poursuit tout ce week-end.

Les salariés du secteur peinture chez Airbus se sont mis en grève pour demander la réintégration d'un de leurs collègues licencié jeudi 2 novembre. Le mouvement se poursuit tout le week-end.

Selon le communiqué de la CGT airbus, un jeune peintre s'est vu notifier son licenciement Ce jeudi 2 novembre. Le syndicat estime que "ce salarié s'est mis en danger après avoir accepté à la demande de sa hiérarchie de faire des heures supplémentaires". Après une semaine lourde, "l'employé aurait oublié momentanément de porter son harnais de sécurité", affirme le communiqué de la CGT.

Le syndicat dénonce "les conditions de travail, la pression exercée, les cadences, le matériel défectueux ou les mesures de sécurité inadaptées qui sont à l’origine des accidents".

Le salarié licencié travaillait depuis 8 ans à Airbus, dont 5 ans en CDI, poursuit la CGT, qui précise "qu'il n'a jamais reçu le moindre reproche, ni sur la qualité de son travail, ni sur le respect des consignes de sécurité". Ses collègues se disent choqués par cette décision brutale de la direction. Ils demandent sa réintégration.

Contactée, pour l'instant la direction d'Airbus n'a pas fait de commentaire  ce dimanche soir. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité