• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Immobilier à Toulouse : c'est la reprise mais avec des prix encore stables

© MaxPPP
© MaxPPP

Selon les notaires, le marché immobilier toulousain confirme sa reprise amorcée en 2015 mais les prix sont stables, voire toujours un peu à la baisse. Attention, ça pourrait ne pas durer. 

Par Fabrice Valery

Le marché immobilier Toulousain connaît un retour d’attractivité selon la chambre interdépartementale des notaires, qui ont publié ce mardi 27 septembre les résultats d'une étude portant sur les acquisitions depuis début 2016 : pour tous les types de biens, une augmentation sensible des volumes de vente a été constatée au cours de l’année avec cependant une stagnation des prix, voire une baisse dans certains domaines.

Cette maîtrise du prix au mètre carré conjugée à une baisse historique des taux d'intérêts sont les meilleurs ingrédients pour permettre cette reprise du marché amorcée en 2015 après plusieurs années à la baisse. Des chiffres encourageants publiés à quelques jours du salon de l'immobilier qui se tient du 30 septembre au 2 octobre au palais des expos de Toulouse. 

Le prix médian toujours légèrement en baisse

En Haute-Garonne, le prix médian sur un an est en baisse pour les appartements anciens de - 1,5 % (-1,4 % en Midi-Pyrénées  et - 1,2 % en France hors région Ile-de-France).  Concernant les maisons anciennes les prix sont plutôt à la hausse à Toulouse, pour des biens toujours très recherchés, mais de moindre mesure que dans le reste du territoire (+ 0,5 % en Haute-Garonne, + 1,9 % en Midi-Pyrénées, + 0,7 % en France). Enfin, on observe une forte baisse du prix médian des terrains à bâtir à - 4,8 % en Haute-Garonne contre - 1,4 % en Midi-Pyrénées et + 0,9 % en France. 

Des ventes qui repartent à la hausse

La tendance annoncée s’est confirmée au cours de l’année 2016 selon les notaires. Le volume des transactions réalisées, qui était déjà en nette augmentation en 2015, confirme la reprise avec presque +10% dans l’ancien et +25% dans le neuf, toujours boosté par le dispositif Pinel. 

Malgré la nette progression du nombre de ventes, les prix sont en évolution pour l’instant plutôt raisonnable : 

Toulouse, avec un prix médian de 2.500€/m², reste classée à égalité avec Montpellier, au 6ème rang national. Bordeaux est classée au 3ème rang comme l’année dernière avec un prix médian stable.

indiquent les notaires de Haute-Garonne.

Toujours une distorsion entre les quartiers toulousains

Une dizaine de quartiers toulousains (les plus centraux) ont connu des prix supérieurs à 3.000€/m² dont trois à près de 4.000€/m².
Mais dans les quartiers les plus populaires, notamment Les Izards, la baisse continue, parfois à deux chiffres, "ce qui accentue la fracture avec les beaux quartiers" selon les notaires.

Hormis dans ces quartiers aucun bien n’est à moins de 2.000€ et la barre des 2.500€ est bien le seuil atteint en règle générale.


Les quartiers de Saint-Sernin et d’Arnaud-Bernard ainsi que du Busca sont très recherchés, et évidemment l'hyper-centre-ville qui vit toujours une sorte de "bulle spéculative". 

A noter que le marché des maisons anciennes a bondi de + 16,9% en Haute-Garonne au cours de l’année 2016, avec un prix médian de 228 000 euros (en hausse de 0,5 % par rapport à 2015).  

Un marché actif, des prix qui vont grimper

Pour les notaires, c'est mathématique : le marché immobilier repartant à la hausse, les prix vont finir par suivre. Ils prévoient une évolution de 3 à 5 % selon les secteurs.

L’attrait des taux d’intérêt et la crainte de la remontée des prix devraient être plus forts et inciter ainsi les acquéreurs à être toujours aussi actifs.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus