Jeux Olympiques : performance du nageur toulousain Léon Marchand, déceptions pour Alexandre Bardenet et Jonathan Atsu

Sixième place en finale du 400 mètres 4 nages pour le Toulousain Léon Marchand mais éliminations de Jonathan Atsu au 200 mètres nage libre et du Ruthénois Alexandre Bardenet à l'épée : ce sont les hauts et les bas des sportifs régionaux, ce dimanche 25 juillet aux Jeux Olympiques de Tokyo.
Avec une place de 6ème en finale du 400 m 4 nages, le jeune Toulousain Léon Marchand a réussi son entrée dans la compétition olympique ce dimanche à Tokyo.
Avec une place de 6ème en finale du 400 m 4 nages, le jeune Toulousain Léon Marchand a réussi son entrée dans la compétition olympique ce dimanche à Tokyo. © Attila Kisbenedek / AFP

Entrée réussie pour Léon Marchand, dans les compétitions olympiques de natation. A 19 ans, le jeune Toulousain a décroché une belle sixième place en finale du 400 mètres 4 nages, ce dimanche matin 25 juillet aux jeux de Tokyo.

Cette finale était disputée en début de matinée : 10H30 dans la capitale du Japon, 3 heures et demie en France, un horaire inhabituel qui explique peut-être que le temps soit inférieur à celui réalisé en séries la veille au soir.

Le pari de partir à fond

Le nageur toulousain a choisi de partir à fond et a viré en tête des huit concurrents au bout des premiers 100 mètres, disputés en papillon. Il n'a pas eu les ressources nécessaires pour maintenir cet avantage en dos, et malgré tous ses efforts sur les 200 derniers mètres - notamment en brasse - il n'a pu terminer mieux qu'à la sixième place... Ce qui est déjà un exploit pour sa première olympiade !

Cet excellent départ permet d'alimenter un autre espoir : celui d'une nouvelle belle performance du jeune nageur licencié aux Dauphins du TOEC, sur le 200 mètres papillon ; c'est la deuxième épreuve dans laquelle Léon Marchand est engagé, le style de nage dans lequel il est le plus à l'aise.

Les séries qualificatives se disputeront ce jeudi 26 juillet vers 19H30 heure nippone, midi et demi ici. En cas de qualification espérée pour la finale, celle-ci se disputera le surlendemain, mercredi 28 vers 10H50 (quatre heures moins dix du matin pour les lève-tôt hexagonaux).

Léon Marchand a pris le meilleur départ de sa finale en 400 mètres 4 nages.
Léon Marchand a pris le meilleur départ de sa finale en 400 mètres 4 nages. © Patrick B. Kraemer / MaxPPP

Cette journée de mercredi promet d'être intense, car dans la soirée Léon devra se remobiliser pour disputer les séries du 200 mètres 4 nages : c'est la troisième et dernière épreuve inscrite à son agenda olympique ; à 19 ans il semble que le doute soit incapable de l'effleurer.

Pas d'exploit en revanche pour son camarade de club Jonathan Atsu : il a terminé 8ème et dernier de sa série qualificative au 200 mètres nage libre et a donc été éliminé d'entrée. Il lui restera une occasion de briller avec l'équipe de France dans les relais.

Duel perdu

Satisfaction dans le grand bassin, déception sur la piste d'escrime : l'escrimeur toulousain Alexandre Bardenet a connu une élimination décevante en huitièmes de finale de la compétition d'épée individuelle. C'est pourtant une spécialité dans laquelle les tricolores ont l'habitude des podiums olympiques, que ce soit en individuelle ou par équipes.

Le Ruthénois Alexandre Bardenet a subi la loi de l'Italien Andrea Santarelli après avoir pourtant mené au début de leur duel.
Le Ruthénois Alexandre Bardenet a subi la loi de l'Italien Andrea Santarelli après avoir pourtant mené au début de leur duel. © Fabrice Coffrini / AFP

Agé de 31 ans, le licencié du club Escrime Rodez Aveyron a d'ailleurs déjà remporté une médaille d'or par équipes aux championnats du Monde en 2019.

Il lui faut maintenant se remotiver, pour tenter de décrocher l'or olympique avec ses coéquipiers, samedi prochain 30 juillet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport natation escrime