Justice : le troisième procès de l'affaire Jérémy Roze, l'étudiant poignardé en 2011, s'ouvre à Toulouse

Pour un vice de procédure, la cour de cassation a invalidé le procès en appel de l'affaire Jérémy Roze, dix ans après le meurtre de cet étudiant béarnais. Le troisième procès se tiendra du 6 au 9 avril 2021 devant la cour d’assises de la Haute-Garonne à Toulouse.

Benjamin (le frère de Jérémy Roze) et Christian (le père de Jérémy) en 2011 lors d'un dépôt de fleurs sur les lieux du crime de Jérémy Roze
Benjamin (le frère de Jérémy Roze) et Christian (le père de Jérémy) en 2011 lors d'un dépôt de fleurs sur les lieux du crime de Jérémy Roze © Thierry Bordas via maxppp

Les deux meurtriers présumés de l'étudiant en pharmacie Jérémy Roze ont été condamné en 2017. Driss Arab écope de 20 ans de réclusion, Hicham Ouakki de la réclusion criminelle à perpétuité. Ce dernier va comparaître une nouvelle fois mais seul devant la cour d'appel de Toulouse suite à un vice de forme lors du deuxième procès en 2017.

Vice de procédure

L’avocat d’Hicham Ouakki, condamné par deux fois à la réclusion criminelle à perpétuité, avait obtenu l’annulation du verdict prononcé en appel, en mai 2017, par la cour d’assises de Montauban. Me Jean-Baptiste Alary s’était pourvu en cassation au motif que la nouvelle expertise psychiatrique de son client avait été rejetée et que la parole aurait dû être redonnée aux accusés avant le retrait de la cour.

Coup de couteau pour une cigarette

Ils avaient 18 (Hicham Ouakki) et 20 ans (Driss Arab) au moment des faits. Ces deux hommes sont poursuivis pour vol et violence ayant entraîné la mort. Leur victime avait 27 ans. Béarnais d'origine, Jérémy Roze était étudiant en pharmacie à Toulouse. En février 2011, il a succombé à un coup de couteau mortel en rentrant chez lui à pied quartier Saint-Michel à Toulouse, après une soirée avec des amis. Ses meutriers présumés qui lui réclamaient une cigarette avaient commis plusieurs agressions à l'arme blanche. Lors du premier procès en 2014, ils avaient nié les faits et s'accusaient mutuellement d'avoir porté le coup fatal. 

Nouvelle épreuve pour la famille de Jérémy Roze

Pour le père de Jérémy (Christian Roze), c'est une nouvelle épreuve qui commence dès demain mardi 6 avril. "En permanence il va falloir suivre ce face à face, vivre avec des choses très difficiles comme des rapports d'autopsie et des souvenirs de vie de mon fils."

La famille espère que les deux premières sentences seront confirmées. La mort de Jérémy Roze avais suscité une vague d'émotions à Toulouse et dans son Béarn natal. Le verdict est attendu vendredi 9 avril 2021. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn justice société faits divers