Cet article date de plus de 5 ans

L'augmentation de la carte grise repoussée au 1er août dans l'ex-région Midi-Pyrénées

Controversée, la mesure d'augmentation de 10 euros du cheval fiscal pour s'aligner sur l'ex-région Languedoc Roussillon n'entrera pas en vigueur le 1er juillet comme prévu mais le 1er août pour des raisons techniques. 
Automobilistes de l'ex-région Midi-Pyrénées, il vous reste un mois pour que votre nouvelle voiture vous coûte (un peu) moins cher ! La mesure d'augmentation de 10 euros du cheval fiscal prévue d'entrée en vigueur ce vendredi 1er juillet a été repoussée au 1er août pour des "raisons techniques" selon la préfecture de Région. 

C'est le Conseil régional qui avait voté cette augmentation le 25 mai dernier en assemblée plénière de manière à harmoniser la fiscalité automobile entre les deux ex-régions. En Midi-Pyrénées, le cheval fiscal était à 34 euros contre 44 en Languedoc-Roussillon. L'opposition avait proposé de s'aligner sur le tarif le plus bas voire de couper la poire en deux, mais la majorité de Carole Delga a choisi de s'aligner sur le tarif du Languedoc-Roussillon, provoquant une hausse de 29 % en Midi-Pyrénées. 

Carole Delga a justifié cette augmentation par la nécessité de financer les grands projets dans la nouvelle région Occitanie : 
durée de la vidéo: 01 min 36
Carole Delga explique la décision d'augmenter le tarif des cartes grises

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie impôts région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale