• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La librairie Privat officiellement vendue ce lundi à Toulouse

La librairie Privat était menacée de fermeture. / © Virginie Beaulieu/France 3 Midi-Pyrénées
La librairie Privat était menacée de fermeture. / © Virginie Beaulieu/France 3 Midi-Pyrénées

C'est officiel, ce lundi, Benoît Fougerol devient le propriétaire de la librairie Privat à Toulouse. Le magasin de la rue des Art sera fermé cette semaine, le temps d'accompagner le changement. Le site de la rue Gambetta reste lui ouvert (sauf ce lundi).

Par Véronique Haudebourg

Ils changent de patron et ils sont plutôt contents. Les 16 salariés de la librairie Privat à Toulouse conservent leur emploi. Fini le groupe Chapitre (malgré ce qui figure sur son site), depuis ce lundi, leur magasin appartient à Benoît Bougerol, qui dirige déjà la maison du livre de Rodez.

Situé rue des Arts à Toulouse depuis 1903 et fondée en 1839, la librairie Privat est une institution centenaire.Elle possède une annexe pour les livres scientifiques et médicaux rue Gambetta. L'annonce de sa possible fermeture en avril 2012 avait ému les Toulousains. Les salariés se sont mobilisés pour sauver leurs emplois, avec mouvement de grève, pétitions et allant même jusqu'à envisager de créer une coopérative. Finalement, en juillet dernier, la bonne nouvelle est tombée avec le rachat par Benoît Bougerol. Un nouveau dirigeant qui ambitionne d'augmenter de 20% le chiffre d'affaire et dont le nom circulait depuis quelques semaines.

Cette semaine, la librairie de la rue des arts est fermée, le temps de transférer notamment les systèmes informatiques. Elle doit rouvrir au mieux jeudi, au pire mardi 9 octobre. L'annexe de la rue gambetta est elle ouverte (sauf ce lundi). Elle doit déménager début 2014 pour retrouver ses anciens locaux de la rue des Arts et redonner à Privat un lieu unique à Toulouse.

Toulouse est la ville de France qui accueille le plus de libraires indépendants. Cette année, la ville a perdu deux établissements (pas tous indépendants), Castela et Virgin. 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus