La société toulousaine Sigfox lève jusqu'à 100 millions d'euros, un record pour une start-up française

Publié le Mis à jour le
Écrit par Véronique Haudebourg
© DR

La start-up Sigfox annonce avoir levé 100 millions d'euros dans le cadre d'une augmentation de capital, un montant record pour une jeune entreprise française. Implantée à Labège, présidée par Anne Lauvergeon, elle fournit des technologies permettant aux objets connectés de dialoguer entre eux.

"Cette levée de fonds record de 100 millions d'euros constitue une avancée très significative vers le développement mondial de notre réseau", déclare Anne Lauvergeon, présidente du conseil d'administration, dans un communiqué. L'arrivée de ces nouveaux capitaux "permettra à Sigfox d'accélérer son déploiement en Europe, en Asie ainsi qu'en Amérique du Nord et du Sud", précise l'entreprise dans ce communiqué.

Une levée de fo​nds plus importante que prévu

Initialement, Sigfox, fondée en 2010, visait une levée de fonds de 50 millions d'euros auprès "d'industriels, d'opérateurs et d'investisseurs" pour accompagner l'expansion de son réseau à l'international. La somme levée (équivalent à 115 millions de dollars) établit un nouveau record après les 100 millions de dollars récoltés en juillet 2014 par le champion français du covoiturage Blablacar.

Cette levée de fonds comprend un montant initial de 81 millions d'euros pouvant être porté jusqu'à 100 millions d'euros grâce à une option de surallocation. "Ce nouveau tour de financement valide nos réalisations et met en lumière notre potentiel à devenir l'opérateur télécoms mondial de référence pour l'internet des objets", a déclaré Ludovic Le Moan, PDG de Sigfox, cité dans un communiqué de l'investisseur Partech Ventures.

Qui a participé à la levée de fonds ?

Plusieurs opérateurs télécoms (Telefónica, SK Telecom et NTT Docomo Ventures), le fonds d'investissements (Elliott Management Corporation) et les groupes industriels GDF SUEZ, Air Liquide et Eutelsat sont entrés au capital dans des proportions non communiquées. 

La banque publique Bpifrance, filiale de la Caisse des Dépôts et de l'État, qui accompagne l'entreprise depuis 2013, a renforcé son engagement lors cette levée de fonds. 

Les investisseurs financiers historiques, Elaia, IXO PE, Partech Ventures et Idinvest ont également participé "significativement à cette nouvelle augmentation de capital", selon le communiqué.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.