• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le plus petit vélo électrique pliable du monde est arrivé à Toulouse

Un engin sans pédale... l'avant est à gauche / © Photo DR
Un engin sans pédale... l'avant est à gauche / © Photo DR

Il est électrique, pliable, portable, sans pédale. Cet engin a été présenté lundi à Toulouse sur la place du Capitole. Son nom : le Yikebike

Par Michel Pech

C'est un deux-roues ultraléger, pliable, transportable et surtout capable d’aller jusqu’à 23 km/h avec une autonomie de 14 km.

Transportable
Le YikeBike surprend immédiatement avec sa taille contenue et surtout son poids relativement léger pour un tel produit qui permet de l'emporter avec soi une fois replié (modèle Carbon à 11,2 kilos). Le deux roues semble taillé pour l'intermodalité, pouvant sans problème être transporté dans un bus, train ou métro et permettre ainsi de faire les derniers kilomètres jusqu'au travail ou la maison. Ainsi, il suffit d'une vingtaine de secondes pour déployer le YikeBike, ou le plier.

Combien ça coûte ?
Le YikeBike nous vient tout droit de Nouvelle-Zélande. Ce deux roues, qui n'est pas vraiment un vélo puisqu'il n'a pas de pédales, est proposé en trois versions avec des différences de matériaux utilisés et donc de poids :
YikeBike Fusion : 14 kilos à 3200 euros TTC
YikeBike Carbon : 11,2 kilos à 4580 euros TTC

Le problème en France
Ce n'est pas un vélo (pas de pédales).En théorie, il n'est pas possible de l'utiliser sur la route ou une piste cyclable.
Il n'existe dans aucun cadre légal

Vidéo : démonstration de l'engin avec Denis Tanchereau et Thierry Villéger
Le Yikebike

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus