• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le toulousain Romain Laurendeau remporte le prix Camille Lepage à Visa pour l'image

Romain Laurendeau a photographié la ruée vers l'or au sud du Sénégal. Des orpailleurs venus du monde entier creusent des mètres sous terre pour quelques paillettes et de petites pépites d'or. / © WOSTOK PRESS/MAXPPP
Romain Laurendeau a photographié la ruée vers l'or au sud du Sénégal. Des orpailleurs venus du monde entier creusent des mètres sous terre pour quelques paillettes et de petites pépites d'or. / © WOSTOK PRESS/MAXPPP

Pur produit de Toulouse, le photographe Romain Laurendeau remporte le premier prix Camille Lepage au festival Visa pour l'image de Perpignan. Avec la dotation, il part poursuivre son travail sur la jeunesse en Algérie.

Par Cécilia Sanchez

Il vit à Toulouse et a été formé à l'école technique privée de photographie et de multimédia (ETPA) locale. Le photographe Romain Laurendeau est honoré au festival Visa pour l'image à Perpignan, la manifestation la plus prestigieuse en photojournalisme. Il reçoit le tout premier prix Camille Lepage, créé en novembre 2014 après la mort de cette jeune photojournaliste en Centrafrique. Il reçoit une dotation de 8000 euros pour poursuivre son travail et exposera les photos qui en seront issues à Perpignan en 2016.

C'est le projet du toulousain qui a séduit le jury. Il souhaite rester plusieurs mois en Algérie pour s'intéresser à la jeunesse du pays, son attrait pour le foot et les "dikis", ces lieux secrets où se réunissent les jeunes pour boire, fumer ou encore se faire tatouer. Son reportage à Bab el Oued a gagné le prix de l'agence française de développement. 

Romain Laurendeau est lauréat du concours Ilford et deux fois "coup de cœur" de la bourse du talent Kodak. Il a couvert les élections au Sénégal et son reportage a été sélectionné en 2012 pour le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Ses photos des chercheurs d'or illégaux dans le sud du pays lui permettent de remporter le prix Summilux.net en 2012. Il est aussi membre du studio Hans Lucas depuis 2014, qui réunit la nouvelle garde des photographes. C'est aussi le studio auquel appartenait Camille Lepage.

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus