Les banques refusent d'installer un guichet : à Gragnague, près de Toulouse, la mairie loue un distributeur de billets

Publié le
Écrit par Marie Martin

La mairie de Gragnague, près de Toulouse, a pris en charge l'installation et la location d'un distributeur de billets, en lieu et place des banques qui considèrent cet investissement peu rentable.

Jusqu'à une date assez récente, aller retirer quelques euros à un distributeur automatique n'était pas possible dans la commune de Gragnague, en Haute-Garonne. Ses habitants (au nombre de 142) devait faire plusieurs kilomètres en voiture pour aller retirer de l'argent à Castelamaurou ou Garidech. Ceux qui ne disposaient pas de véhicules étaient pénalisés, explique Véronique Gabilan, gérante d'un salon de coiffure.

La mairie a alors entamé des démarches auprès de plusieurs banques en vue de l'installation d'un guichet automatique mais aucune n'a répondu favorablement, arguant que l'opération ne serait pas assez rentable.

"Elles ont dit que les paiements se feraient de plus en plus par carte", explique Didier Averseng, premier adjoint à la mairie de Gragnague, "et que l'argent liquide est voué à disparaître. C'est faux. Tous les jours, il y a des gens qui s'arrêtent au distributeur". 
En cinq mois, la mairie estime que 200 000 euros ont été retirés dans ce guichet automatique.

Mise aux normes et location

Car la municipalité n'en est pas restée là. Elle a pris à sa charge l'installation d'un distributeur dans le village. Il a fallu mettre au normes un local, faire appel à un service de transport de fonds. Avec un coût forfaitaire mensuel de 900 euros en moyenne. Mais l'investissement satisfait pleinement les habitants de Gragnague. 

"C'était indispensable pour la commune, il n'y a pas d'autre mot", explique cette résidente. "Cela posait de sérieux problèmes pour les commerçants". 

L'heure, il est vrai, n'est pas aux installations de ce type. Dans des communes plus importantes que Gragnague, c'est plutôt même la suppression de guichet existant qui s'opère. Mais l'absence totale est en effet un véritable problème de service à la population.

En 2015, en France, on comptait 55 000 GAB (guichets automatiques bancaires). Ils n'étaient déjà plus que 49 000 en 2020...