• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les sinistrés d'AZF continuent de réclamer la relocalisation du procès à Toulouse

Les décombres de l'usine AZF, au lendemain de l'explosion. / © MaxPPP
Les décombres de l'usine AZF, au lendemain de l'explosion. / © MaxPPP

L'association des sinistrés d'AZF ne désarme pas. Elle continue de réclamer la tenue du troisième procès de l'explosion de l'usine chimique à Toulouse, alors que celui-ci est prévu à Paris, début 2017. Ses membres doivent rencontrer une représentante du ministère de la justice lundi 30 mai. 

Par Marie Martin

Ils ont tout essayé...
Depuis l'annonce de la tenue du troisième procès AZF à Paris, au début de l'année 2017, ils ont tout tenté pour essayer d'infléchir cette décision. Courriers, manifestations, pétitions, occupation : rien n'a bougé.

Les membres de l'association des sinistrés du 21 septembre 2001 rencontreront ce lundi 30 mai 2016 une représentante du ministère de la Justice, suite à un courrier adressé au nouveau Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas.
"Nous ne nous faisons guère d'illusions, mais nous allons écouter ce qu'elle a à nous dire, pour pouvoir décider de la suite à donner", explique, dans un communiqué, Jean-François Grelier, président de l'association.

Les sinistrés du 21 septembre, comme bien d'autres victimes et parties civiles, estiment que la délocalisation du procès à Paris les prive de l'intégralité des audiences et va engendrer un procès sans victimes. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus