• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les taxis toulousains ont levé leur mouvement de protestation

© Serge Djian/France3 Midi-Pyrénées
© Serge Djian/France3 Midi-Pyrénées

Les chauffeurs de taxi qui réclament la suppression de l'application UberPop ont suspendu leurs opérations de protestation à Toulouse. Ils ont levé le blocus de l'aéroport et de la gare Matabiau. D'autres actions pour être menées la semaine prochaine.

Par Véronique Haudebourg

Les chauffeurs de taxi toulousains qui protestent contre l'application UberPop ont levé leur blocus ce vendredi après midi. Pendant presque deux jours, ils ont mené des opérations escargots et des blocages en différents points stratégiques : sur la rocade et aux abords de l'aéroport et de la gare Matabiau provoquant d'importants embouteillages. Ce vendredi après midi, pour se faire "pardonner " d'avoir gêné la circulation, ils ont organisé des opérations taxis gratuits entre le centre ville de Toulouse et l'aéroport.
Le mouvement est pour l'instant suspendu. D'autres actions ponctuelles pourraient avoir lieu la semaine prochaine mais elles ne devraient pas perturber le trafic. Les chauffeurs de taxi restent attentif aux décisions qui seront prises par le gouvernement. Ils réclament la suppression pure et simple de l'application UberPop.

Le reportage de Serge Djian et Youshaa Hassenjee
les taxis en colère

A Paris, ce vendredi matin, le président de la chambre syndicale des artisans taxis avait appelé à la levée du blocus dans l'attente d'une nouvelle réunion entre les syndicats et le gouvernement.
Ce jeudi, le gouvernement avait réaffirmé sa volonté de faire fermer UberPop. Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, demande que ces véhicules soient systématiquement saisis lorsqu'ils sont pris en flagrant délit. 



A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus