• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Matthieu, chauffeur UberPop à Toulouse : “Je travaille la boule au ventre”

© MaxPPP
© MaxPPP

Alors que les taxis annoncent leur intention de poursuivre leur  mouvement de protestation contre UberPop, les chauffeurs VTC de l'application continuent à travailler, inquiets depuis l'agression de certains d'entre eux.

Par Véronique Haudebourg

Alors que les chauffeurs de taxis manifestent leur colère à l'encontre de UberPop et de ses chauffeurs VTC qu'ils accusent de concurrence déloyale et illégale, des conducteurs qui utilisent l'application pour travailler ont été agressé par des manifestants. A Toulouse, les services UberPop continuent  de fonctionner. Ce jeudi, les taxis ont bloqué la gare Matabiau et l'aéroport de Blagnac. Des chauffeurs de taxis qui ont bien l'intention de poursuivre leur mouvement jusqu'à l'arrêt de l'application UberPop.

Côté UberPop, les chauffeurs effectuent leurs courses, pas toujours rassurés sur leur sécurité comme Matthieu, 65 ans qui avoue aller travailler "la boule au ventre".
Portrait chauffeur Uberpop



Sur le même sujet

Le verdict du procès Tangorre à Nîmes en 1992

Les + Lus