Les Voies navigables de France veulent impulser une activité logistique fluviale dans le centre-ville de Toulouse

Les Voies navigables de France (VNF) lancent un appel pour relancer le transport fluvial de marchandises dans le centre-ville de Toulouse. Les entreprises intéressées peuvent envoyer leur candidature jusqu'au 30 octobre 2021.
Les voies navigables de France font un Appel à manifestation d'intérêt pour déployer une activité de transport fluvial sur le canal du midi et traverser le centre ville de Toulouse.
Les voies navigables de France font un Appel à manifestation d'intérêt pour déployer une activité de transport fluvial sur le canal du midi et traverser le centre ville de Toulouse. © P.Lefevre/Belpress/MaxPPP

Les Voies navigables de France (VNF), l'organisme gestionnaire du domaine public fluvial a déclenché un Appel à manifestation d'intérêt (AMI) visant à relancer le transport fluvial à Toulouse. VNF recherche des activités pour développer le transport de marchandises sur voie d'eau et contribuer au développement économique de Toulouse.

Cet appel est consultable sur le site internet de l'organisme et les entreprises intéressées peuvent envoyer leur candidature jusqu'au 30 octobre 2021.

Plusieurs quais déjà identifiés pour desservir tout le centre-ville

Eilika Gental, chargé de développement en fret fluvial nous explique le projet.

"Nous avons identifié une parcelle qui se situe au nord de Toulouse dans le quartier de Lalande, situé au cœur de la zone logistique de Fondeyre, à proximité de la rocade et du Marché d’intéret national de Toulouse. Il y a un peu plus de 4 000 m2 de surface actuellement disponibles, idéalement situés pour faire de la logistique urbaine".

On a identifié plusieurs quais possibles de chargement et déchargement de marchandises sur le canal du Midi, dont certains sont déjà utilisés pour l'embarquement de passagers. Exemple : le quai des Minimes qui se situe près de la gare. Quasiment tout le centre-ville de Toulouse peut être desservi.

Eilika Gental, chargé de développement fret fluvial

Les restrictions routières qui sont mises en place dans le centre-ville de Toulouse afin de réduire les émissions polluantes, Zones à Faibles Émissions (ZFE) peut profiter aux livraisons par le canal. C'est une réelle alternative puisque "la logistique urbaine fluviale" diminue les gaz à effets de serre tout en supprimant les véhicules de transport routier et les embouteillages urbains.

Selon Eilika Gental, "l'intérêt est double. D'un côté, le fluvial peut répondre aux problématiques des logisticiens et des transporteurs en termes d'accès au centre-ville avec la ZFE qui est mise en place. C'est une solution alternative aux motorisations vertes. Et d'un autre côté, ce qui représente un intérêt pour la métropole et notamment la population, le fluvial permet aussi de répondre à des questions de congestion urbaine. Et donc de limiter le nombre de camion dans le centre ville de Toulouse".

Le fluvial pollue mais 4 à 5 fois moins que le transport sur route et il permet une certaine massification que ne permettent pas tous les véhicules. Selon les projets mis en place, le fluvial peut participer à réduire les émissions de CO2 et diminuer aussi l'accidentologie. Un autre avantage important, le fluvial est le mode de transport le moins gênant en terme de pollution sonore.

Eilika Gental, chargé de développement fret fluvial

Pour l'instant, aucune entreprise n'a candidaté mais l'engouement est bien présent pour ce système de transport.

"L'objectif de cet appel à manifestation d'intérêt peut être aussi d'autres activités, d'autres projets auxquels on aurait pas pensé. Dans l'immédiat, c'est très ouvert, nous cherchons à connaître les besoins de ces acteurs qu'ils veulent éventuellement s'implanter. L'intérêt pour nous est d'avoir la confirmation qu'il y a un intérêt du côté des acteurs, transporteurs, logisticiens. Mais surtout de voir en fonction des candidatures sous quelle forme cela pourrait se faire", souligne Eilika Gental.

On a eu des prises de contact. Pour autant, on ne peut pas parler de candidature. Des entreprises m'ont appelé pour me poser quelques questions, donc on sent que ça a suscité un certain intérêt mais officiellement, on ne saura qu'à la fin, le 30 octobre si nous avons véritablement des candidatures fermes.

Eilika Gental, chargé de développement fret fluvial

La logistique urbaine fluviale est un modèle économique assez récent et innovant. "À Strasbourg, ils ont mis en place depuis un an cette activité et cela fonctionne très bien, il y a de plus en plus de volumes qui sont transportés", confirme Eilika Gental.

Au départ, l'utilité du canal des Deux-Mers était prévue pour le transport de marchandises mais le développement du tourisme a un peu effacé l'aspect de transport de fret. Un peu oublié avec le temps, le transport fluvial peut répondre aux problématiques modernes de logistique et d'urbanisme.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canal du midi environnement circulation économie transports