• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : le TFC mise sur la jeunesse et reste optimiste

Jean-François Soucasse, directeur général du TFC, lors de la conférence de presse de rentrée / © Adélaïde Tenaglia/FTV
Jean-François Soucasse, directeur général du TFC, lors de la conférence de presse de rentrée / © Adélaïde Tenaglia/FTV

Lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée, Jean-François Soucasse, président délégué du TFC ne s'est pas voilé la face : les résultats du club pour la saison 2018-2019 étaient décevants. Pourtant, il reste optimiste pour la saison qui arrive, et se dit satisfait du mercato. 

Par Adélaïde Tenaglia

Pour la nouvelle saison qui commence, le Toulouse football club compte sur un optimisme à toute épreuve. Arrivé 16e au classement de Ligue 1 pour la saison 2018-2019, le club ne part pas favori, mais lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée du club, son président délégué Jean-François Soucasse a préféré garder espoir : "ce club a des atouts", a-t-il martelé.

Miser sur le centre de formation

Ces atouts, quels sont-ils ? Un centre de formation performant, d'abord. Jean-François Soucasse a longuement insisté dessus pendant son intervention, le TFC va s'appuyer dans les prochaines années sur la jeune génération, prometteuse, puisqu'elle est arrivée en finale de la Gambardella (Coupe de France des jeunes) la saison dernière. 

Pour mettre en valeur les jeunes talents, le club a d'ailleurs prévu de créer un groupe "Elite", censé être un tremplin vers le groupe professionnel, notamment par des entraînements en commun. Car l'objectif est bien d'intéger le plus possible cette jeunesse au club : "nous ne recrutons personne sans être assurés que son poste ne peut pas être occupé par un de nos jeunes", a soutenu Jean-François Soucasse. 

Avoir des ambitions mesurées

Pour ce qui est des pros, le président délégué du club se félicite du mercato effectué cette année, et des cinq nouveaux arrivants : William Vainqueur, Jean-Victor Makengo, Efthýmios Kouloúris, Wesley Saïd et Augustin Rogel. Mais suite à la blessure de ce dernier, samedi dernier à Brest, le club va devoir trouver un autre défenseur central. 

Mais avec le 15e budget de Ligue 1 (environ 35 millions d'euros), le club n'espère pas non plus des miracles. Son ambition affichée : retrouver le niveau d'il y a 4-5 ans, c'est à dire la première moitié du classement. Et mettre beaucoup, beaucoup d'espoir dans le futur du club.


 

Sur le même sujet

Une Britannique poignardée par son conjoint à Port Vendres

Les + Lus