• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Loi travail : quelques incidents à l'issue de la manifestation à Toulouse

Les incidents se sont concentrés dans le quartier Saint-Cyprien
Les incidents se sont concentrés dans le quartier Saint-Cyprien

Ce jeudi 31 mars, le gouvernement a passé une nouvelle fois le test de la rue. À Toulouse, la mobilisation contre la loi travail a été très importante et une centaine de casseurs est venue perturber la manifestation. 

Par Anissa Harraou

À Toulouse, la CGT et Force Ouvrière ont mobilisé massivement leurs troupes pour cette manifestation et cette journée de grève du 31 mars à partir du 10h30, contre la réforme du code du travail. Quelques échauffourées se sont produites, mais elles restent marginales compte tenu du nombre de manifestants. 

Plusieurs dizaines de milliers de personnes, 100 000 selon les organisateurs et 20 000 selon la préfecture, ont défilé jeudi matin dans les rues de Toulouse. Une mobilisation historique dans la ville rose. 

Parmi ces milliers de personnes, une centaine de casseurs se sont infiltrés. En marge du cortège officiel, ce groupe composé d'une centaine d'étudiants ont tenu tête, violemment aux forces de l'ordre à coups de jets de bouteilles. Les CRS ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes et se sont interposées entre les deux groupes au moment de leur séparation vers 14h.


En effet, environ 500 étudiants se sont détachés du cortège officiel. Parmi eux, des étudiants agités et violents. Des poubelles incendiées, des jets de projectiles... Au total, 8 personnes ont été interpellées, dont 4 au niveau de l'Avenue Etienne Billières et de la place Saint-Cyprien. 

Néanmoins, les heurts avec les CRS ont surtout émaillé la fin de la manifestation contre la loi travail, vers 15h. 

Dans la vidéo qui suit, des dizaines de manifestants pacifistes, assis sur un passage piéton, sont soudainement aspergés de gaz lacrymogène par les CRS. 

Des manifestants pacifistes sont aspergés de gaz lacrymogène par les manifestants
Des manifestants assis sur un passage piéton sont aspergés de gaz par les CRS


Des images de Frédéric Fraisse : 
Shoot dans une bombe lacrymogène
Un manifestant donne un coup de pied dans une bombe lacrymogène.

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus