Lutte contre le sida : Act Up manifeste à Toulouse et alerte sur la baisse du dépistage du VIH en raison du Covid

« Une crise ne doit pas en cacher une autre ». C’est le message qu’ont souhaité faire passer les quelques dizaines de militants d’Act Up ce mardi Place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne) lors de cette journée internationale de lutte contre le sida.
Manifestation de l'association Act Up place du Capitole à Toulouse ce mardi.
Manifestation de l'association Act Up place du Capitole à Toulouse ce mardi. © N.Fournis/FTV
Ce mardi à 12h30, l'association Act Up Sud-Ouest réunissait place du Capitole à Toulouse près d'une centaine de manifestants.
Les militants sont inquiets de l’évolution de la séropositivité. Les chiffres 2020 ne sont pas encore parus mais tous les signaux laissent à penser que le bilan de cette année sera mauvais.

A Toulouse, 4.000 personnes séropositives sont suivies par les services du CHU et l’hôpital La Grave. En 2019, 120 personnes ont été testées positives au VIH sur les centres de dépistages toulousains. Un an plus tard, ce chiffre concernait 50 personnes supplémentaires. "Un chiffre qui ne reflète en rien la réalité, compte tenu des retards dans le dépistage", nous explique Simon, militant à l’association Act Up Sud-Ouest à Toulouse.

La peur du Covid a freiné les dépistages

Pendant les confinements, la peur de contracter la Covid dans les lieux de soins a eu un effet sur la prévention et réfréné les dépistages sponstanés.

L’hôpital a concentré ses efforts sur la Covid-19 et le centre CeGidd de l’hôpital La Grave ne recevait plus que les urgences sur rendez-vous, précise Simon.
Le Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD) permet de dépister le sida ainsi que les infections sexuellement transmissibles (IST). En raison de l’épidémie de Covid-19, seules les situations urgentes seront reçues, peut-on encore lire sur le site internet.

Sabrina est travailleuse sociale à Act Up Sud-Ouest. Présente à la manifestation place du Capitole, la jeune femme nous interpelle sur les faibles moyens mis à la disposition des publics concernés.

Le centre de dépistage est fermé depuis le mois de mars sauf pour les urgences. Trois secrétaires, deux téléphones et un numéro d’appel qui sonne dans le vide. Le personnel est submergé et ne peut pas gérer tous les appels.

Sabrina - Travailleuse sociale Act Up


"Cet été, la situation ne s’est pas améliorée", précise Sabrina. "Le personnel en congé n’a pas été remplacé. A l’hôpital les infectiologues ont été réaffectés sur d’autres services pour la Covid. Les services dédiés aux maladies infectieuses ont été sous dotés, difficile alors pour les malades d’obtenir un rendez-vous pour une consultation".

Le CeGIDD de la Grave, dit-elle, est le point de départ du processus de soins. Après la première prescription, le médecin traitant prend le relai dans le parcours de soins au malade.
 

Le dépistage : une question de santé publique

La santé sexuelle n’est pas essentielle voire optionnelle, et on peut la différer… mais à quels coûts humain et sanitaire ?

Simon - Militant Act Up Sud-Ouest



En 2018, on a assisté pour la première fois de la décennie à la baisse des contaminations, rappelle Simon.

L’épidémie de Covid a certes ralenti la fréquence des dépistages, mais elle risque aussi de faire reculer les acquis en termes de bonnes pratiques dans la lutte contre le VIH. Le dernier bulletin de Santé publique France, précise l’importance du dépistage précoce.

26% de personnes ont été diagnostiquées en 2019 à un stade avancé de la maladie, ce qui les a empêchés de bénéficier d’un traitement précoce, révèle l'étude.

Où obtenir des informations sur ses droits à Toulouse ?

- Des permanences de santé sexuelle ont lieu à l’hôpital La Grave tous les lundis et mercredis de 9 heures à 17 heures.

- Tous les mardis et jeudis à l’Espace Diversités et Laïcité
Une fois par mois le mardi après-midi, des Test Rapides d’Orientation Diagnostic au VIH (TROD) y sont dispensés gratuitement et anonymement.

Le Test Rapide d'Orientation Diagnostique (TROD) est un test de dépistage qui permet de détecter la présence des anticorps du VIH (Virus de l'Immunodéficience Humain, responsable du SIDA) et du VHC (Virus de l'Hépatite C) dans le sang, et a l'avantage de donner un résultat instantané.

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, le COREVIH Occitanie organise un webinaire ZOOM le mercredi 2 décembre à 18h00 à destination du grand public et des étudiant(e)s et lycéen(ne)s.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société sida