Macron et Merkel à Toulouse : une journée pour l'Europe compliquée pour les Toulousains

Un important dispositif de sécurité est prévu pour le conseil des ministres franco-allemand à Toulouse / © Y.Benamou/FTV
Un important dispositif de sécurité est prévu pour le conseil des ministres franco-allemand à Toulouse / © Y.Benamou/FTV

Les Toulousains doivent s'adapter ce mercredi en raison du conseil des ministres franco-allemand organisé dans la ville rose. Emmanuel Macron et Angela Merkel sont à Toulouse. Plusieurs périmètres de sécurité ont été installés dans la ville.

 

Par Juliette Meurin

Un important dispositif de sécurité a été mis en place pour l'organisation du conseil des ministres franco-allemand avec Angela Merkel et Emmanuel Macron à Toulouse. Les deux chefs d'Etat sont arrivés à la préfecture vers 15 heures.
 

Les Toulousains doivent s'adapter ce mercedi pour cette visite placée sous haute sécurité.

Les déplacements dans le centre ville sont compliqués.
Deux périmètres ont été mis en place et seront actifs jusqu'à 23 heures.

Dans une zone orange (entre la place Occitane, la place des Carmes, la place Dupuy et le jardin du Grand Rond) la circulation des voitures est interdite. Quant aux piétons ils devront se soumettre à des palpations de sécurité et à des fouilles des bagages.

Dans une zone rouge plus restreinte, dans le quartier de la préfecture, les mesures de restriction sont les mêmes et le stationnement des véhicules est interdit. Les bars et restaurants ne doivent pas installer leurs terrasses.
 


Quel intérêt pour la ville ?

Certains ont bien tenté de s'approcher de la préfecture comme ce retraité qui voulait huer le président.
"On nous fait reculer depuis 30 minutes. Je suis venu pour huer le président. Regardez cette force déployée. J’ai une retraite de 930 euros par mois. Il me reste 100 euros quand j’ai payé mes factures. Je voulais lui dire que c’était une honte." dit-il.

D'autres citoyens sont plus "compréhensifs". 
"Il y a des contraintes mais on a été avertis : on savait qu’on allait être fouillés explique l'un d'eux. C’est normal : il y a la préfecture pas loin, c’est un point stratégique. C’est pas mal de décentraliser, ça permet de mettre l’accent sur Toulouse."

Dans un communiqué de presse le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc se félicite de la tenue de ce conseil des ministres dans sa ville.
"C'est une fierté pour Toulouse", affirme Jean-Luc Moudenc qui reconnaît que cet événement "n'est pas sans conséquence sur le quotidien des Toulousains". "Les mesures de haute sécurité prises par l'Etat pour cette journée exceptionnelle sont indispensables", précise le maire.


Parkings fermés, lignes de bus déviées

Les parkings Carnot et Saint Etienne sont fermés toute la journée. Des lignes de bus sont également déviées et la station de métro François Verdier est fermée.
 
 

Une manifestation contre l'austérité

Les deux chefs d'Etat sont arrivés à la mi-journée sur un site Airbus. La préfecture a défini plusieurs périmètres interdisant toute manifestation.
 

Des manifestants se sont retrouvés à la mi-journée dans le quartier St Cyprien devant l'Hotel Dieu.
Un rassemblement à l'appel de la CGT, de la FSU et de l'Union des étudiant(e)s de Toulouse.
Ils réclament des moyens pour l'hôpital et les urgences, pour l'université et pour l'éducation nationale.

Quelques dizaines d'infirmiers et d'aides soignants de l'hôpital Purpan étaient présents. Sur place, l'un des manifestants explique : 

Cela fait huit mois que l'on demande à rencontrer l'ARS... On sait très bien que Monsieur Macron ne nous rencontrera pas aujourd'hui...Nous ne voyons pas l'intérêt de cette rencontre à Toulouse. A part bloquer le centre ville et créer des bouchons, il n'y a aucun intérêt.


En fin de matinée, 5 camions de gendarmerie étaient déjà positionnés sur le pont neuf. 

Sur le même sujet

Les + Lus