Manifestation des taxis : opération escargot sur le périphérique et rassemblement à l'aéroport, de fortes perturbations à Toulouse

Depuis 6h30 ce mercredi 24 janvier, plusieurs centaines de taxis ont entamé une mobilisation qui devrait durer toute la journée. Réunis devant l'aéroport Toulouse-Blagnac, ils sont attendus dans le centre-ville, sur les allées Jean-Jaurès, vers 11 heures. Une manifestation qui engendre de fortes perturbations sur le trafic et les transports en commun.

Les taxis terminent leur journée de manifestation sur la rocade de Toulouse en Haute-Garonne ce mercredi 24 janvier 2024. Ce soir, la circulation est un peu ralentie sur certains points du périphérique. Les chauffeurs n'ont reçu aucune réponse de l'Assurance maladie sur l'obtention d'un délai quant à la nouvelle convention qu'ils doivent signer avant le 1er février sous peine d'être déconventionné sur le transport médicalisé. Réunis en Assemblée général, ils doivent décider de la suite de leur mobilisation. 

Dès 6h30 ce mercredi matin, plusieurs dizaines de taxis sont réunis devant l'aéroport Toulouse-Blagnac, lieu symbolique de leur activité. Au cours de la journée, ils devraient être plus de 300 à rejoindre une mobilisation qui les mènera jusqu'au centre-ville de la Ville rose. 

Une opération escargot est organisée sur le périphérique toulousain à partir de 7h, entre l'aéroport et le centre-ville, et dans le sens centre-ville / aéroport aux alentours de 18h. 

Le réseau Tisséo perturbé

La manifestation a déjà des conséquences sur le trafic routier et les transports en commun. Sur son site internet et son compte X, Tisséo communique auprès de ses usagers. Plusieurs lignes sont perturbées. Si les lignes A et B du métro fonctionnent normalement, les bus sont particulièrement impactés : 

  • A partir de 5h30, les lignes de bus L1, L8, 27 sont déviées
  • A partir de 6h00, la  Navette Aéroport est déviée.
    Le terminus Aéroport de la Navette Aéroport ainsi que des lignes 30 et 31 sont reportés devant l'accès du parking P5 / P6.
  • A partir de 7h00, la ligne 63 est déviée. 
  • A partir de 8h00, la ligne 54 est déviée.
  • A partir de 9h30, les lignes L9, 14, 15, 23, 29, 39, 45 et 70 sont déviées.

Les navettes centre-ville et Bonnefoy sont suspendues. Des perturbations sont aussi à prévoir sur la ligne L1 du tram.

Une nouvelle convention polémique

Si les taxis emboîtent le pas des agriculteurs, c'est pour dénoncer la nouvelle convention avec la CPAM, qu'ils doivent signer avant le 1er février, sous peine de ne plus pouvoir faire de transport médical. Tarification floue, renégociation annuelle, obligation de charger plusieurs patients à la fois... Autant de changements qui provoquent la colère de ces professionnels. 

Pour Rémy Tampellini, secrétaire nationale des Taxis 31, la dernière mesure pose particulièrement problème : "Quand un patient sort de chimio, après des traitements lourds, il a des nausées, il a froid... Il n'a envie que d'une seule chose c'est rentrer chez lui. Pas qu'on commence à prendre 2 ou 3 personnes dans la voiture ou qu'on commence à faire ce qu'on appelle la tournée des écoles."

Sur les 800 taxis de Haute-Garonne, 650 sont conventionnés avec la CPAM. Hyacine Benzait, artisan taxi précise : "À Toulouse on a le cancéropole, l'oncopole, les hôpitaux... On est bien servis. Mais si on signe cette convention ce sera l'arrêt du taxi conventionné."

Une cinquantaine de taxis en grève dans le Tarn

À Albi dans le Tarn, le transport médicalisé représente 95 % du chiffre d'affaires des 180 taxis du département.

Une cinquantaine de taxis ont fait grève ce 24 janvier. La CPAM leur a assuré qu'une revalorisation de leur tarif devrait intervenir en février pour le reste de l'année 2024, mais dont le taux n'est pour l'instant pas connu. Les chauffeurs ont prévu de se remobiliser lundi 29 janvier 2024. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité