Bannière résultats municipales

Municipales 2014 à Toulouse : Jean-Pierre Plancade présente sa liste "apolitique"

Après Jean-Luc Moudenc et Pierre Cohen, Jean-Pierre Plancade est le troisième candidat aux municipales des 23 et 30 mars à Toulouse à révéler les noms de ses colistiers.

Jean-Pierre Plancade, avec une partie de ses colistiers
Jean-Pierre Plancade, avec une partie de ses colistiers © F. Valéry / France 3 Midi-Pyrénées
C'est une réponse à ceux qui pensaient que le sénateur de la Haute-Garonne (ancien membre du PS et actuellement en congé du Parti Radical de Gauche) ne parviendrait pas à constituer une liste de 69 noms. Jean-Pierre Plancade a présenté ce mercredi matin la liste de ses colistiers pour les élections municipales de Toulouse des 23 et 30 mars prochain. 

Une liste "apolitique" constituée principalement de personnalités de la "société civile". C'est Lidia Arroyo, une dirigeante d'entreprise de 48 ans qui figure en seconde position. On y trouve aussi Jean-PIerre Baux ancien patron d'unité de CRS ou l'ancienne championne de boxe thaï et médiatrice dans les quartiers, Sonia Guillemet qui précise avoir été séduite par l'argument de rejoindre le tête de liste en "conservant mes convictions" et pas seulement pour sa couleur de peau, son passé de sportive ou son statut dans les quartiers populaires.

A la tête de cette liste nommée "Airmer Toulouse", "indépendante des partis politiques", Jean-PIerre Plancade indique que "la 4ème ville de France ne se situe pas à droite ou à gauche, elle est devant". Même s'il a fait campagne pour Pierre Cohen en 2008 et qu'il affirme avoir voter pour le maire sortant PS, Jean-Pierre Plancade affirme aujourd'hui avoir été "déçu" par les six ans de mandat. Il renvoi dos à dos PIerre Cohen "qui décide seul de tout" et Jean-Luc Moudenc "qui veut nous faire croire qu'il va faire demain ce qu'il n'a pas fait en 25 ans". 

Une liste "de Toulousains, au service des Toulousains" avec, selon Jean-Pierre Plancade, comme double objectif de conjuguer le local ("s'occuper du quotidien de nos concitoyens, pour que les Toulousains puissent vivre tranquillement dans leur quartier") et l'international ("les notions de patrie ou de frontières s'estompant avec internet et les nouvelles technologies", le candidat estime que ce sont les villes et les métropoles qui constituent l'avenir).

Jean-Pierre Plancade veut que Toulouse soit "un phare" qui éclaire le sud de l'Europe entre golfe de Gascogne et Méditerranée. 

Les colistiers et le tête de liste ont fait preuve d'un réel optimisme politique : convaincus de gagner les élections municipales, loin des prévisions des sondages, notamment le BVA pour Le Parisien/France Inter, qui crédite la liste de Jean-PIerre Plancade d'un score de 1 %. 

DOCUMENT / La liste intégrale de Jean-PIerre Plancade
Liste Plancade from Fabrice Valéry

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter