Municipales à Toulouse : la gauche unie autour d’Antoine Maurice pourrait bousculer Jean-Luc Moudenc au second tour

Un accord a été trouvé entre la liste de gauche d'Archipel Citoyen et les ex-colistiers de la candidate socialiste Nadia Pellefigue. C'est donc un duel entre le maire sortant LR et alliés, Jean-Luc Moudenc et le candidat EELV, Antoine Maurice pour la gauche qui aura lieu le 28 juin.   
Le deuxième tour des élections municipales à Toulouse sera suivi, et même scruté avec beaucoup d'attention, le 28 juin prochain.
La métropole va vivre un moment électoral inédit, puisque le maire (LR et alliés) de Toulouse également soutenu par LREM, Jean-Luc Moudenc (arrivé en tête du premier tour avec 36,18 % des voix) aura face à lui une liste d'union de la gauche conduite par l'écologiste EELV Antoine Maurice (arrivé second avec 27,56 % des voix). Une union autour d'un projet commun, mais qui aura eu du mal à émerger, puisque un accord a été obtenu 2 heures avant la clotçure du dépot des listes en préfecture. 

13 ex-colistiers de Nadia Pellefigue ont intégré Archipel Citoyen : Vincent Gibert en n°3, Claude Raynal, Pierre Lacaze, Martine Martinel, François Briançon, Sehmia Duval, Martine Lucas, Pierre-Nicolas Bapt, Meryl Skrozinski, Cécile Ramos, Fathia Adjelout, Jean-Marc Bares et Ousseynou Diaw

8 colistiers de la liste de Pierre Cohen ont rejoint Archipel Citoyen : Isabelle Hardy, Thierry Cotelle, Florence Ginistry, Ahmed Dahrour, Christian Bélinguier, Laure Durand, Vincent Rocheteau et Pierre Cohen en dernière position sur la liste.

Les négociations se sont poursuivies toute la journée et la liste a donc été déposée officiellement en préfecture à 18h ce mardi soir. 

Un duel, à la place d'une triangulaire qui repositionne les forces en présence.

Au 1er tour, 7.639 voix séparent Jean-Luc Moudenc et Antoine Maurice. Si l'on s'en tient aux réserves de voix des 2 candidats, le score du 2ème tour pourrait être serré voir créer la surprise : alors que le maire sortant peut compter sur environ 6.000 voix maximum, en réunissant celles du Rassemblement National, Debout La France et celle du centriste Franck Biasotto. Le candidat EELV quant à lui dispose de plus de 23.000 voix à gauche (liste Générations, PS, NPA, Lutte Ouvrière ...).

Des négociations engagées sans Nadia Pellefigue

La candidate du PS, Nadia pellefigue avait annoncé son retrait de la course au Capitole ce lundi 1er juin.
"Demain, je permettrai l'union de la gauche en autorisant, en conformité avec le code électoral, mes co-listiers et co-listières qui le souhaitent à fusionner avec la liste d'Archipel citoyen. Mais personnellement, je n'y participerai pas". 
 

Sa liste était arrivée en 3ème position avec 18,53% des voix, derrière le maire sortant Jean-Luc Moudenc et la liste Archipel citoyen, menée par Antoine Maurice, lors du premier tour des élections municipales de mars 2020.
Nadia Pellefigue a réaffirmé sa position au cours d'une conférence de presse ce mardi soir. 


 Jean-Luc Moudenc (LR, UDI et LREM), maire de Toulouse entre 2004 et 2008 et depuis 2014. Il avait perdu son poste en 2008 pour 1209 voix. Ce jour-là, la droite perd la mairie après 37 ans de règne. Il a pris sa revanche en 2014 en l’emportant avec 52,06% au second tour des municipales.

Antoine Maurice a déjà été tête de liste EELV en 2014 (6,98%) au 1er tour avant de fusionner avec la liste de Pierre Cohen, le maire sortant socialiste, battu par Jean-luc Moudenc.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique élections municipales 2020 élections