• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le mythe du Minotaure à Toulouse : la magie du spectacle pour l’économie touristique et culturelle

Les Toulousains se sont déplacés en masse pour assister à l'opéra urbain de la compagnie La Machin / © AFP
Les Toulousains se sont déplacés en masse pour assister à l'opéra urbain de la compagnie La Machin / © AFP

Le financement du spectacle le gardien du temple et celui de la Halle de la Machine dans le quartier Montaudran à Toulouse avoisine les 20 millions d’euros. Un investissement de taille pour la Métropole qui compte bien en tirer profit pour l’économie touristique et culturelle.

Par Juliette Meurin

Au pied du Capitole, Astérion dort encore. Le Minotaure qui mesure 14 mètres de haut pourrait facilement, s’il se réveillait, jeter un coup d’oeil par les fenêtres de la mairie où se tient une conférence de presse.

C’est une aventure extraordinaire”, explique le maire de Toulouse aux journalistes au lendemain du début du spectacle “le gardien du temple” créé par la compagnie La Machine.

Un spectacle à 2,1 millions d'euros


Extraordinaire dans tous les sens du terme.
Jamais un événement si particulier n’a nécessité autant de monde”, précise Jean-Luc Moudenc.
Ce sont “1500 personnes mandatées par la collectivité qui se trouvent sur le terrain” pour l’organisation du spectacle.
Un spectacle co-produit par la métropole puisqu'il est financé par la collectivité. Le montant total de cette création pendant 4 jours dans les rues de la ville coûte 2,1 million d’euros.
Toulouse a également financé le bâtiment (15 millions d’euros) qui abritera les différentes créations de la compagnie : la Halle de la Machine qui sera inaugurée le week-end du vendredi 9 au dimanche 11 novembre.


La première soirée de l’opéra urbain qui se tient en ce moment dans les rues : le réveil d’Ariane, l’araignée géante sur le pont neuf a rassemblé beaucoup plus de monde que prévu. Une heure avant le début de l’acte I, on ne pouvait déjà presque plus s’approcher de l’Hotel Dieu.
Les retombées économiques sont déjà là. Le maire de Toulouse indique que les nuités dans les hôtels de la ville sont en augmentation de 30 % par rapport au 1er novembre de l’année dernière. La fréquentation dans le métro est également en hausse de 25 %.

4 jours, 400 000 personnes 


On attend dans les rues de Toulouse pendant ces 4 jours environ 400 000 personnes. Un chiffre qui se base en partie sur les précédentes créations de la compagnie La machine. Un cheval-dragon géant avait rassemblé (selon des estimations) 750 000 personnes à Ottawa en 2017 pour les 150 ans du Canada. Quant à la première apparition de l’araignée géante, elle avait attiré pendant 4 jours, 400 000 personnes à Liverpool en 2008, lorsque Liverpool était capitale européenne de la culture.


La magie de ces spectacles créés par François Delarozière et son équipe attire la foule. La ville compte bien tirer profit du mythe du Minotaure qui se joue en ce moment dans les rues pour rendre Toulouse encore plus attractive. La ville rose connue pour sa puissante économie dans le secteur de l’aéronautique pourrait aussi se faire une belle notoriété grâce à une machine géante mi-homme mi-taureau.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le soulagement de Michael Guigou après la victoire du MHB sur Rhein Neckar

Les + Lus