• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

De nouveaux retards dans le programme de l'Airbus A400M

Le programme A400M pourrait coûter plus de 30 milliards d'euros, contre 20 milliards prévus à l'origine, selon le rapport du ministère allemand de la Défense. / © MaxPPP
Le programme A400M pourrait coûter plus de 30 milliards d'euros, contre 20 milliards prévus à l'origine, selon le rapport du ministère allemand de la Défense. / © MaxPPP

Un rapport confidentiel du ministère allemand de la Défense fait état de nouveaux retards. L'avionneur européen pourrait avoir besoin de 12 à 18 mois supplémentaires. Ce qui alourdirait encore la facture. 

Par Marie Martin

Décidément, le programme de l'A400M n'est pas un long fleuve tranquille...

Depuis la livraison en 2013 du premier appareil, soit avec quatre ans de retard par rapport à la date prévue, l'avion militaire d'Airbus enchaîne les problèmes. Traduction : importants surcoûts et retards pour l'appareil.

Il a également été marqué par un accident tragique au printemps 2015 en Espagne qui avait coûté la vie à quatre personnes parmi les six membres d'équipage, lors d'un vol d'essai près de Séville.

Equipé de quatre turbopropulseurs, cet avion militaire est conçu pour transporter jusqu'à 37 tonnes de matériel et réaliser l'ensemble des missions liées au transport. Problème : le largage des parachutistes, principale mission de l'A400M, n'est toujours pas opérationnel. 

Un rapport - confidentiel - du ministère allemand de la Défense a été révélé lundi 8 mai : il fait état de nouveaux retards. L'avionneur européen aurait besoin de 12 à 18 mois supplémentaires pour résoudre des problèmes de conception. 
Délai qui alourdirait la facture : 30 milliards d'euros, contre les 20 milliards prévus à l'origine. 

Après avoir passé 2,3 milliards d'euros de provisions en 2016 dans ses comptes pour couvrir les pertes de l'A400M, Airbus a déjà obtenu des sept Etats partenaires du programme une rallonge de 3,5 milliards d'euros.

Les révélations de ce rapport allemand tombent mal pour l'avionneur européen. 

La construction a été confiée à un consortium de quatre entreprises. C'est leur première coopération, ce qui explique sans doute les déconvenues.

Les explications de Marc Raturat, de France 3 Occitanie : 

Nouveaux retards livraison A400M

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : l'eau de baignade en mer est de bonne qualité, dans les lacs et rivières il y a des points noirs

Les + Lus