Occitanie : l'opération "recensement des hérissons" espèce animale protégée, est lancée par France Nature Environnement

Publié le
Écrit par Yann-Olivier d'Amontloir

C'est l'emblème que porte son logo, depuis sa création en 1968 : la fédération France Nature Environnement en Occitanie lance une opération "recensement des hérissons". En effet, c'est une espèce animale protégée et les scientifiques sont à l'affût d'images et d'informations sur ce petit mammifère.

La fédération France Nature Environnement en Occitanie lance une opération "recensement des hérissons". Depuis 1981, c'est une espèce animale protégée et les scientifiques comptent sur vous pour recueillir des images et des informations sur ce petit mammifère insectivore.

C'est vrai que le hérisson d'Europe semble un petit animal familier et sympathique à tout le monde : pourtant, il reste encore trop méconnu et, hélas, on en croise plus souvent écrasés au bord des routes, que se promenant dans son jardin.

Observer pour mieux connaître

C'est pourquoi FNE (fédération d'associations de protection de l'environnement) a décidé de lancer une opération ouverte au grand public : il s'agit, grâce à des photos, des vidéos, ou au moins par une observation attentive, de rassembler un maximum d'information sur la vie de ce petit mammifère.

Que ce soit au bord des routes, à la campagne, en forêt ou dans son jardin, chacun peut contribuer à cette opération.

Cela dit, il faut rappeler que c'est une espèce sauvage - même si le terme peut prêter à sourire - et qu'il n'est pas question de le transformer en animal domestique. Pas question donc de lui apporter régulièrement de la nourriture, à part éventuellement en début et en fin d'hiver, et juste mettre un peu d'eau à sa disposition.

Le hérisson, ami des jardins

Le principal atout de ce petit mammifère nocturne - qui n'est pas un rongeur, contrairement à une croyance trop répandue - est qu'il débarasse les parcs et jardins de nombreux nuisibles : insectes du sol, limaces, escargots et même jeunes campagnols... Ce dernier est bien un rongeur qui, lui, prolifère.

Tout en lançant cette action de recensement des hérissons, FNE rappelle un certain nombre de règles à respecter :

  • ne touchez pas un hérisson, ne le manipulez pas
  • puisqu'il a des moeurs nocturnes, si vous voulez l'observer de nuit, utilisez une lumière douce et ne prenez pas de photos au flash
  • évitez les gestes brusques et le bruit
  • n’utilisez pas dans votre jardin de produits toxiques, tels que les anti-limaces, qui risqueraient de l’empoisonner
  • préservez quelques recoins sauvages dans votre jardin (buisson, tas de feuilles ou de branchages…) pour lui permettre de s'abriter
  • laissez lui du temps et de l’espace, ne le visitez pas plus d'une à deux fois par semaine, sans vous éterniser.

Le hérisson étant un animal nocturne, il n’est pas normal de le croiser pendant la journée. Toutefois, si vous n’êtes pas noctambule, des indices peuvent vous permettre de détecter sa présence : empreintes, crottes, nids.

Protéger l'espèce

Si vous voyez un hérisson en plein jour, vérifiez son comportement. S’il vous paraît anormal (aucun mouvement à votre approche, respiration courte, etc.), le hérisson est en danger : donnez-lui de l’eau et à manger (des fruits frais, du poulet cuit ou à défaut des croquettes).

Cinq minutes d'observation suffisent, avec une photo ou une vidéo c'est encore mieux : transmettez alors vos observations circonstanciées (lieu, date, heure) au site web de l'opération.

Il s'agit d'une action totalement bénévole, importante pour la préservation de cette espèce protégée et de la biodiversité en Europe.