En Occitanie, les retraités sont de plus en plus nombreux à continuer le travail

© BENELUXPIX/MAXPPP
© BENELUXPIX/MAXPPP

Depuis plusieurs mois de nombreux médias dont France 3 évoquent la perte de  pouvoir d’achat des retraités. Une tendance confirmée par une étude d'ampleur de l'Insee Occitanie. En 5 ans, le nombre de retraités au travail à augmenter de 72% dans la région. 

Par CB


Le chiffre est impressionnant, et c’est la branche Occitanie de l’Institut national de la statistique et des études économiques qui le publie. 

On apprend ainsi dans le dernier bulletin de l'Insee que dans la région le nombre de retraités âgés de 65 à 74 ans qui ont un emploi a pratiquement doublé puisqu’il a augmenté de 72 % entre 2010 et 2015. 

En majorité, ces retraités qui travaillent sont en CDI à temps partiel. Souvent ce sont de ces personnes qui vont continuer leur ancien emploi quelques heures par semaine. Le deuxième profil, qui représente 25% des retraités actifs est celui des des personnes non-salarié. 
 
Des professions libérales, ou des artisans qui poursuivent leur activité, faute de repreneur... 

Quelles raisons poussent ces personnes à continuer leur activité ? 


La première raison c'est la contrainte financière:  le pouvoir d’achat des retraités a baissé de 2% en raison notamment de plusieurs mesures fiscales défavorables. 

Beaucoup de retraités n'arrivent pas à joindre les deux bouts avec leur simple pension, notamment après une séparation ou le décès de son être cher. 

Les retraités sont aussi de plus en plus nombreux à devoir financer les études à rallonge de leurs enfants… 

Les femmes partent à la retraite de plus en plus tard

Le nombre de femmes de plus 65 ans qui sont actives sans avoir pris leur retraite est aussi de plus en plus important selon l'Insee.  
Cela se justifie souvent par des carrières plus courtes ou avec plus d’interruptions, souvent ces femmes prolongent leur activité pour avoir une pension suffisante à défaut d’avoir une retraite à taux plein… 

Un constat qui pourrait s’accentuer avec la réforme des retraites à venir...

A lire aussi

Sur le même sujet

Castelnaudary : bientôt une IGP pour les haricots de l'Aude

Les + Lus