Le parquet de Toulouse ouvre une enquête sur le bizutage à l'école d'infirmières

Le bizutage de l'école d'infirmiers de Toulouse. / © France 3 Occitanie
Le bizutage de l'école d'infirmiers de Toulouse. / © France 3 Occitanie

Après l'enquête interne au CHU, le dossier prend un tournant judiciaire.

Par Fabrice Valery

10 jours après la saisie du parquet par la direction du CHU de Toulouse et moins d'un mois après les faits (qui se sont déroulés le 5 septembre), le parquet de Toulouse a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire sur les scènes de bizutage particulièrement humiliantes qui ont eu lieu à la rentrée à l'école d'infirmières de Toulouse. 

Le parquet de Toulouse a notamment entre les mains les conclusions de l'enquête interne commandée par le CHU. Des éléments qui ont motivé l'ouverture de l'enquête préliminaire confiée aux policiers de la sureté départementale. 

Le 5 septembre, les élèves infirmiers de première année avaient subi un bizutage en règle : inscriptions à caractère sexuel sur le visage, jets de différentes matières, humiliations, alors qu'ils étaient attachés les uns aux autres. Malgré l'omerta, certains étudiants avaient décidé de parler, pour évoquer l'humiliation subie et dénoncer le comportement de la direction de l'IFSI qui ferme les yeux sur ces bizutage.
 

Sur le même sujet

Les + Lus