PHOTOS. Bulky Games à Toulouse : retour sur un événement drôle et déjanté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoît Roux .

Drôle de spectacle ce dimanche à côté de Toulouse. Plusieurs milliers de participants pour les Bulky games, une course d'obstacle de structures gonflables. Terrain glissant avec des rires sous-jacents. Un parcours sportif mais sans compétition où les 3 500 participants se sont bien défoulés.

Le château de Pontié à Cornebarrieu près de Toulouse en est encore tout retourné. En ce dimanche, plusieurs hordes de participants en mode warriors se sont élancés pour une course de 5 km très spéciale. 

Les Bulky games ne sont pas faits pour les chonchons et les ronchons. Ici on s'éclate, on galère parfois mais toujours dans la bonne humeur. Le concept a été lancé en Belgique (jamais en retard pour les bonnes blagues) en 2018. Une tournée européenne s'est montée avec 12 dates en France, dont la dernière à Toulouse.

Entre Intervilles et Ninja Warriors

Par vagues successives, les 3 500 participants se sont élancés dès ce dimanche matin pour une course de 5 kilomètres au parcours improbable. Ca commence par un bon échauffement avant de se lancer. On est entre le Haka des All Blacks et Véronique et Davina pour ceux qui s'en souviennent. Le public est enfin prêt pour le départ.

Justine, journaliste à France 3 Occitanie a testé plusieurs attractions avec succès. Renversant.

durée de la vidéo : 35sec
Bulky Games à Toulouse ©FTV

Pas besoin d'être un grand sportif mais tenue anti-susceptibilité exigée. Tous les obstacles de la course sont des structures gonflables inspirés de ce qui se fait aux Etats-Unis. A voir, on se situe entre Intervilles (sans les vachettes !) et Ninja Warriors. 

Toutes et tous vêtues(s) du t-shirt bleu des organisateurs, parfois avec un beau tutu saillant qui vous met en valeur, entre amis ou en famille, tout le monde est là pour s'éclater. 

Il y a des tobogans (32 m de long et de 12 m de haut), des jumpings balls, des pyramides, des murs, des trous, une jungle de frites à traverser... Il ne faut pas avoir peur de mouiller le maillot et de se jeter à l'eau. 

3 500 participants déjantés en roue libre

Comme partout en France, la quête du fun fait de nombreux adeptes. A Toulouse, ils étaient environ 3500 inscrits qui ont payé leur billet entre 29 et 42 € en fonction de la date d'inscription. 

Une heure de folie pour les plus rapides, un peu plus pour les prudents, le concept a ses adeptes. A l'arrivée, les visages sont parfois défaits mais radieux.

durée de la vidéo : 06sec
La fin du parcours, avec le sourire ©FTV

Pour ceux qui voudrait se refaire une partie de fun ou pour ceux qui n'ont pas pu découvrir, les Bulky games seront en Espagne à Bilbao le 22 octobre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité