• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

PHOTOS - Le mythe Concorde vit encore au Musée Aéroscopia à Toulouse

Pour les 50 ans de l'avion, le musée aéroscopia a prévu ce samedi 2 mars une journée d'animations, suivie d'une vente aux enchères. / © France 3 Occitanie / Jean-Pierre Duntze
Pour les 50 ans de l'avion, le musée aéroscopia a prévu ce samedi 2 mars une journée d'animations, suivie d'une vente aux enchères. / © France 3 Occitanie / Jean-Pierre Duntze

Ce samedi 2 mars, le Concorde, fleuron de l'aéronautique française fêtera jour pour jour son 50ème anniversaire au musée Aéroscopia. Deux exemplaires y sont conservés. En un demi-siècle, il n'a rien perdu de sa superbe. Visite.

Par Emmanuelle Gayet

Il y aura 50 ans jour pour jour, samedi 2 mars, que le Concorde réalisait son premier vol d'essai. C'était en 1969, il prit son envol depuis l'aéroport de Toulouse-Blagnac. L'avion supersonique est resté dans la mémoire collective, comme un rêve qui s'est brisé les ailes trop vite. Depuis 2014, il s'expose au musée Aéroscopia de Toulouse. Une journée anniversaire lui fait honneur avec de nombreuses animations ouvertes au public et la présence exceptionnelle d'anciens pilotes et mécaniciens.

Une histoire qui commence bien et qui se finit mal

L'avion supersonique devait réduire les temps de vols en ralliant un point à un autre le plus vite possible. Il est le fruit d'une collaboration entre Sud Aviation (France) et British Aerospace (Angleterre). En 1969, il réalisait son premier vol d'essai, en 2003 il disparaissait des écrans radars. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
L'avion supersonique devait réduire les temps de vols en ralliant un point à un autre le plus vite possible. Il est le fruit d'une collaboration entre Sud Aviation (France) et British Aerospace (Angleterre). En 1969, il réalisait son premier vol d'essai, en 2003 il disparaissait des écrans radars. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Les vols commerciaux commencèrent en 1976. Avec le Tupolev Tu-144, il fut le seul avion supersonique de transport de voyageurs à avoir été mis en service. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Les vols commerciaux commencèrent en 1976. Avec le Tupolev Tu-144, il fut le seul avion supersonique de transport de voyageurs à avoir été mis en service. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
3 navigants techniques et 6 commerciaux composaient l'équipage de l'avion à l'allure unique. Il était reconnaissable même de très loin dans les airs grâce à son aile delta. Il a relié principalement en 27 ans de navigation New York et Paris. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
3 navigants techniques et 6 commerciaux composaient l'équipage de l'avion à l'allure unique. Il était reconnaissable même de très loin dans les airs grâce à son aile delta. Il a relié principalement en 27 ans de navigation New York et Paris. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Sa forte consommation de carburant rend son exploitation coûteuse. 20 avions sur 100 escomptés sont vendus. Seules deux compagnies l'exploitent : Air France et British Airways. Son arrêt de mort est signé lors du crash du vol 4590 d'Air France en juillet 2000, à Gonesse, où 113 personnes ont trouvé la mort. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Sa forte consommation de carburant rend son exploitation coûteuse. 20 avions sur 100 escomptés sont vendus. Seules deux compagnies l'exploitent : Air France et British Airways. Son arrêt de mort est signé lors du crash du vol 4590 d'Air France en juillet 2000, à Gonesse, où 113 personnes ont trouvé la mort. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Depuis 2003, le Concorde est cloué au sol. Définitivement. Deux exemplaires de l'appareil sont conservés au musée Aéroscopia, non loin de la piste où il a décollé pour la première fois. Pour son 50ème anniversaire, le musée organise une journée spéciale, ce samedi 2 mars, avec notamment la visite exceptionnelle du cockpit. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie
Depuis 2003, le Concorde est cloué au sol. Définitivement. Deux exemplaires de l'appareil sont conservés au musée Aéroscopia, non loin de la piste où il a décollé pour la première fois. Pour son 50ème anniversaire, le musée organise une journée spéciale, ce samedi 2 mars, avec notamment la visite exceptionnelle du cockpit. / © Jean-Pierre Duntze / France 3 Occitanie

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus