• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO - Revivez le premier vol de Concorde : c'était à Toulouse, il y a 50 ans

Concorde lors de son premier décollage à Toulouse / © MaxPPP
Concorde lors de son premier décollage à Toulouse / © MaxPPP

Le samedi 2 mars 2019 marque les 50 ans du premier vol d'essai du Concorde depuis la piste de Toulouse-Blagnac. C'était en mars 1969. Souvenirs. 

Par Fabrice Valery

50 ans. Il y a 50 ans, Concorde réalisait son premier vol d'essai, le 2 mars 1969, depuis l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Un événement historique : le premier vol d'un avion supersonique. 

Un premier vol de 29 minutes autour de Toulouse

Ce jour-là, après trois jours de report en raison de la présence de brouillard sur Toulouse, il y a un peu de vent d'Autan quand le Français André Turcat (décédé en 2016 à l'âge de 94 ans) lance dans les airs le fuselage effilé de Concorde. Il est 15h38. Le vol va durer 29 minutes seulement. 
1er vol du Concorde 1969

Une alarme moteur juste avant le décollage !

André Turcat a raconté plus tard que tout n'a pas été simple avant ce premier vol : au moment d'allumer le premier des quatre moteurs, ue alarme "vibrations moteur" se déclenche. Il décide alors de couper le moteur et de faire monter les techniciens de piste pour remplacer une pièce. Il y avait alors autour de Toulouse-Blagnac, des milliers de spectateurs et des centaines de journalistes. 

J'ai dit aux techniciens de prendre leur temps. Nous ne sommes pas pressés, faites votre travail !(André Turcat, premier pilote du Concorde)

Une seconde alarme se déclenche aussi sur le conditionnement (le refroidissement) de la cabine et de l'électronique embarqué. "Celle là je l'accepte, raconte plus tard André Turcat (voir vidéo ci-dessous), car il y avait trois systèmes de conditionnement à bord : on peut décoller avec deux et si on a une panne en l'air il en restera toujours un !". 
Le récit du premier vol de Concorde par André Turcat
Mis au point par le Français Sud Aviation et le Britannique British Aérospace, Concorde symbolisait alors l'espoir de réduire les distances sur la planète. Aller d'un point à un autre en moins de temps possible.

Un rêve brisé

Un rêve qui s'est brisé plusieurs décennies plus tard en 2003, consécutivement au crash d'un exemplaire d'Air France à Gonesse. Mais déjà, l'échec commercial était patent : 20 exemplaires seulement, exploités par deux compagnies (British Airways et Air France), alors que le consortium franco-britannique tablait à l'origine sur une centaine d'appareils vendus. 

Deux exemplaires conservés à Toulouse

En 2003, Concorde est donc cloué au sol. Définitivement. Deux exemplaires sont conservés au Musée Aéroscopia à Toulouse. Toute une série d'animations y est d'ailleurs proposée ce samedi 2 mars autour du 50ème anniversaire du premier vol. 
Concorde à son arrivée à Toulouse en 2003 / © MaxPPP
Concorde à son arrivée à Toulouse en 2003 / © MaxPPP

Critiqué, mal vendu, Concorde reste cependant dans la mémoire colective et parmi les passionnés d'aéronautique un des fleurons, un appareil bourré de technologie et un symbôle de la conquête des airs. 

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus