Plan Climat de Toulouse : à mi-parcours, des associations critiquent le manque d'ambition de la métropole

Toulouse Métropole a présenté jeudi 20 janvier le bilan à mi-parcours de son Plan Climat-Air-Energie territorial. Seize associations et collectifs interpellent les élus sur le manque d'ambition et les mauvais résultats annoncés de ce plan.

La conférence Climat de Toulouse Métropole réunissait ce jeudi 20 janvier 2022 des experts du climat et de l’énergie, urbanistes et élus pour partager les résultats, à mi-parcours, du PCAET (le plan climat-air-énergie territorial) de l'agglomération.

- 40 % d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030

Ce plan, élaboré en 2016, est, selon la définition de Toulouse Métropole, un "projet territorial de développement durable, outil opérationnel de coordination de la mise en œuvre de Transition énergétique, de lutte contre le changement climatique et d'adaptation du territoire", pour la période 2017-2030. 
La collectivité a défini comme objectif de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, "objectif ambitieux mais nécessaire pour assurer l'engagement planétaire de Toulouse Métropole et contribuer ainsi pleinement au maintien du bien vivre des métropolitains". Deux axes majeurs ont été dessinés : le transport et la consommation d'énergies.

"Très mauvais"

En 2018, cet objectif accusait déjà un retard important : - 3% des émissions GES (gaz à effet de serre) contre les - 15 % escomptés. Un bilan à mi-parcours qui suscite une critique sévère de la part de seize associations de l'agglomération, regroupées dans le collectif Urgence climatique. Elles ont adressé un courrier commun aux élus de la métropole, il y a quelques jours. Les interpellant sur l'urgence d'un changement de cap. 

"Sans surprise, le bilan est très mauvais. La trajectoire actuelle conduirait à une baisse des gaz à effet de serre pour 2030 à -9% au lieu de l'objectif affiché dans le PCAET à -40%", écrit le collectif qui estime que les mesures prises jusque-là sont insuffisantes. Avant de rappeler que les associations alertent la collectivité sur ce point depuis 2018 et que leurs propositions sont restées lettres mortes. 

"Changement de cap urgent"

Le collectif insiste particulièrement sur la question de la mobilité : "Fait troublant, le
sujet des mobilités et de logistique ne sont pas à l'ordre du jour des discussions qui vont avoir lieu lors de la conférence climat de Toulouse Métropole du 20 janvier. En lieu et place, nous nous attendons à avoir un autosatisfecit sur l'amélioration de production d'énergie renouvelable à Toulouse pour lesquelles 70% de l'objectif 2030 est d'ores et déjà atteint, la Métropole étant passé de 3.5% à 7% de couverture de ses besoins énergétiques".

Le collectif demande donc à Toulouse Métropole d'engager de réelles mesures afin d'atteindre les objectifs du PCAET, d'impliquer les associations dans ces réorientations et dans la révision du PDU (plan de déplacements urbains) annulé par le tribunal administratif en janvier 2021.

"Une accélération de la transformation écologique du territoire"

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, qui a conclu la conférence, a indiqué que l'acte 2 du PCAET ferait l'objet de réflexions, de "plusieurs temps d'intelligence collective", jusqu'à l'automne, dans le but de présenter "une accélération, une amplification de la transformation écologique de notre territoire et un plan d'action consolidé pour des résultats encore plus encourageants".

Jean-Luc Moudenc a rappelé qu'en 2022 auraient lieu l'ouverture de la maison de l'énergie, un nouveau plan vélo métropolitain, la mise en service de Téléo, le démarrage de la troisième ligne de métro. "Le champ des mobilités sera pleinement investi", a assuré le président de Toulouse Métropole, "avec 4,2 milliards de dépenses". 

Sans attendre l'automne, a-t-il ajouté, "j'annonce le doublement, tout de suite, du budget alloué à la prime vélo, la création dans la métropole d'une équipe dédiée à l'accompagnement des entreprises pour des déplacements et des livraisons plus propres, le doublement du nombre des conseillers énergétiques de la métropole". Jean-Luc Moudenc s'est également engagé à ce qu'aucune nouvelle construction ne se fasse sans le photovoltaïque.

Le PCAET devrait désormais faire l'objet d'une conférence annuelle.

* Les associations membres du collectif Urgence climatique :

  • 2 pieds, 2 roues
  • 60 millions de piétons
  • Alternatiba Toulouse
  • Atécopol
  • Autate
  • Axe vert, la Ramée
  • Les Faiseurs de ville
  • France Nature Environnement
  • Greenpeace groupe local
  • N.A.T.U.R.E.S.
  • Non au gratte-ciel de Toulouse
  • Partageons les jardins
  • Plaisance pour le climat
  • Toulouse en transition
  • Veracruz
  • Zérowaste

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité