Planète Mars : qu'est-ce qui se cache derrière le "L" tracé par la SuperCam du Rover Perseverance ?

Depuis que le rover Perseverance a atterrit sur Mars le 18 février 2021, il ne cesse de faire des découvertes dont profitent les curieux de la planète rouge. Des images bluffantes, les premiers sons, ne voilà-t-il pas que maintenant, le rover de la Nasa trace un "L" sur une roche martienne ! Explications.

En juin dernier, nous avons pu écouter les premiers sons feutrés de la planète mars grâce au rover Perseverance et  son micro développé à Toulouse par l'ISAE-SUPAERO. Il y a quelques jours, il a envoyé une photo étonnante d'un ama de ficelles Son exploration autour du cratère Jezero qui fût jadis un lac n'en finit pas de surprendre.

Perseverance trace un "L" sur une roche martienne

En tirant 125 fois avec son laser SuperCam, le rover de la Nasa a réalisé 3 petits trous dans une roche martienne. En les reliant, ils forment un "L" qui mesure selon le magazine Numerama 2,5 mm / 1mmm. La Nasa qui ne manque pas d'humour s'est amusée de ce tracé, mais il est très sérieux.

Ce signe ainsi gravé permettra  de connaître l'orientation de la roche lorsque celle-ci sera prélevée pour être analysée en laboratoire. Car le robot est là pour explorer et extraire des échantillons afin de connaître davantage l'histoire et le devenir de la planète rouge.

Les scientifiques étudieront alors la formation de ces roches et l'influence du champ magnétique présent aussi sur Mars comme sur la Terre où il est plus fort. Ils analyseront également l'évolution de l'intensité de ce champ dans l'échelle du temps.

SuperCam, une contribution française fabriquée à Toulouse

L'œil français de Perseverance a été en partie conçu et fabriqué à Toulouse par l'IRAP (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie) et le CNES.

Installé sur le rover, SuperCam est un élément stratégique de la mission sur Mars. Le CNES a travaillé à la conception de cet instrument scientifique qui pèse 10 Kg. C'est une version améliorée de ChemCam (elle aussi d'origine toulousaine), la caméra de Curiosity, un autre rover qui fêtera dans quelques jours ses 10 ans de présence sur Mars.

ChemCam était le premier instrument scientifique à pouvoir tirer sur une roche avec un laser pour pouvoir l'analyser. Pour la petite histoire, SuperCam (comme son ancêtre) est équipée de radiateurs car elle ne peut fonctionner au delà de - 40°C et la température moyenne sur Mars est largement plus froide ( -67°C en moyenne). 

SuperCam a donc réalisé 3 trous d'un diamètre de 13 mm chacun avec son laser. Une fois carottée, cette roche nous en apprendra plus sur la formation de cette planète et permettra aussi de mieux appréhender les origines de la Terre.

Dans une interview accordée à nos confrères de France Bleu Occitanie, le scientifique et enseignant-chercheur de l'Université Toulouse Sylvestre Maurice fait le point. Il est l'un des concepteurs de SuperCam. "Mars, c'est une sorte de laboratoire géant absolument extraordinaire pour en apprendre plus sur le passé et sur la naissance d'une planète. On parle d'une planète qui s'est figée il y a à peu près 3,5 milliards d'années et qui probablement ressemblait pas mal à la Terre. Elles sont nées toutes les deux, il y a 4,5 milliards d'années. La Terre qui d'ailleurs avait de l'eau liquide et qui voyait naître la vie. Pourtant, on n'a pas la mémoire de ces temps anciens qui ont vu naître la vie. Sauf que sur Mars, on a retrouvé des traces d'eau et des traces de molécules organiques." 

Le rover Curiosity va poursuivre sa mission jusqu'en 2025. Quand à Perseverance, il n'est qu'au début de cette aventure martienne et terrestre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité