Polémique. Plusieurs joueurs du TFC ont refusé de jouer avec le maillot Arc-en-ciel

Ce week-end, le football professionnel français se joint une nouvelle fois à la lutte contre l’homophobie, avec des maillots et brassards arc-en-ciel en Ligue 1 et Ligue 2. À Toulouse plusieurs joueurs ont refusé de les porter, déclenchant la polémique.

"Est-ce que c'est vrai ? Pourquoi ils refuseraient je ne comprends pas ?" Incrédules, sceptiques, les supporters du TFC comme Nadine ne savent pas trop quoi penser de l'information révélée par la Dépêche du Midi à la veille du match de ce dimanche : nos confrères évoquent cinq joueurs du TFC qui auraient refusé de porter le brassard et maillot arc-en-ciel, symboles LGBTQ + choisis par la Ligue de football professionnel, pour lutter contre l’homophobie.

Deux démentis

Selon nos informations, Moussa Diara, comme Logan Costa, ont démenti avoir refusé de participer au match, et se tiennent à la disposition du coach pour être sur la feuille de match, pour la 35ème journée championnat de Ligue 1 qui opposera au Stadium le TFC au FC Nantes.

 Incrédule aussi, Alexandre Roux le président des ex-Indians, principal club de supporters du TFC contacté ce matin. Il attend de voir : "On ne fera pas de commentaire avant le match, tant qu'on aura pas vu ce qui se passe vraiment sur le terrain".

Le président des Violets, club officiel des supporters du TFC, se déclare choqué de ces défections annoncées, tant pour leur motif, qu'en raison de la situation sportive du club."Moi ça me choque. Et puis ça peut pénaliser le club, ça handicape l'équipe alors qu'on a besoin de prendre les points pour se sauver. C'est incorrect" explique Alain Grolier.

Des réactions politiques

Le président socialiste du Conseil départemental de la Haute-Garonne Sébastien Vincini condamne le refus des joueus et invite le club à ne "pas laisser quelques joueurs venir entacher tout son travail de lutte contre l'homophobie et les discriminations."

Le vice-Président du conseil départemental de la Haute-Garonne Vincent Gibert dénonce  lui aussi : "Le choix de ces joueurs est inacceptable, il doit être condamné et ils doivent être sanctionnés. Le @ToulouseFC est un club citoyen, engagé pour une société plus juste, à l’image de sa ville, qui ne doit pas pouvoir être associé à ces comportements."

De son côté, la conseillère municipale LFI Agathe Roby regrette le message de "haine, à l'inverse des valeurs que le sport est censé véhiculer" envoyer par ces joueurs.

La feuille de match

Trois des cinq joueurs supposés refuser de jouer sous les couleurs arc-en-ciel  sont absents de la composition officielle de l'équipe du TFC pour cette rencontre : Saïd Hamulic, Zakaria Aboukhlal, et Moussa Diarra.

Le TFC confirme, et rappelle son engagement contre l'homophobie

Peu avant le coup d'envoi du match, reporté pour cause d'opération de déminage dans les tribunes, le club toulousain a confirmé dans un communiqué que "des joueurs de l'effectif professionnel ont exprimé leur désaccord concernant l'association de leur image aux couleurs arc-en-ciel représentant le mouvement LGBT."

Ils sont pas sérieux bordel !

Etienne Didot

ancien milieu de terrain du TFC

Ces joueurs, qui ne voulaient pas être sur le terrain, ont donc été "écartés" mais aucune sanction n'a été prononcée par le club.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité