Premier procès pour violences policières contre un journaliste lors d'une manifestation de Gilets jaunes à Toulouse en 2019

Près de trois ans après les faits, mardi 21 février 2023 à Toulouse s'ouvre le procès du policier présumé être l’auteur des blessures infligées à un journaliste lors d’une manifestation des Gilets jaune en 2019. Reporters sans frontières (RSF) est partie civile dans cette affaire.

Ces trois dernières années, Reporter sans frontières (RSF) a déposé vingt et une plaintes pour violences policières. Mardi 21 février s’ouvre à Toulouse, le procès du policier, accusé d’avoir lancé une grenade de désencerclement et blessé le journaliste Kevin Figuier en 2019, au cours d’une manifestation des Gilets jaunes. 

Selon Pavol Szalai, responsable du bureau Union européenne-Balkans de RSF, 

Reporters sans frontières se félicite qu’un procès se tienne enfin, le premier dans les nombreux cas de violences policières sur les journalistes pour lesquels nous avons déposé plainte depuis trois ansUn seul procès à ce jour, dans les 21 cas dont nous avons saisi la justice : cette situation ne peut que souligner les difficultés rencontrées pour obtenir justice".

A lire : Toulouse : un policier devant la justice pour violences volontaires sur un journaliste lors d'une manifestation des Gilets jaunes

" La justice doit avancer plus vite"

Dans un communiqué RSF dénonce les lenteurs de la justice, "face à l’ampleur des violences policières commises sur des journalistes, depuis le début du mouvement des “gilets jaunes”, ce procès constitue en soi une avancée de la justice. Mais elle reste insuffisante.

En effet, vingt autres journalistes victimes de violences de la part de membres des forces de l’ordre ont déposé plainte aux côtés de RSF. Si six d’entre eux ont vu leurs plaintes classées ou faire l’objet d’un non lieu – dans de nombreux cas, du fait d’investigations insuffisantes –, quatorze autres attendent toujours que l’enquête ou l’instruction avancent et aboutissent à des poursuites, alors même qu’il s’agit, pour certains, de "faits plus graves ou plus anciens". 

La gestion des forces de l’ordre lors des manifestations 

Dans ce même communiqué, RSF précise que "les forces de l’ordre ont fait un véritable travail pour remettre à plat la gestion des manifestations, et notamment des journalistes lors de tels évènements. RSF publiera prochainement un guide pratique pour les journalistes dans les manifestations, détaillant le contenu du nouveau Schéma national du maintien de l’ordre (SNMO) les droits spécifiques qu’il ouvre aux journalistes, et listant une série de conseils pratiques".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité