Près de Toulouse un jeune homme réfugié sur un rocher au milieu de la Garonne sauvé par les Pompiers

Un jeune homme, âgé d'une vingtaine d'année a été emporté par le courant ce mercredi en fin d'après-midi sur la Garonne à hauteur de Muret. Les pompiers du Service Départemental d'Incendie et de Secours , le SDIS31, sont intervenus rapidement. L'homme avait trouvé refuge sur un rocher. 


La chaleur de cette fin de printemps donne des envies de baignade. Un groupe d'amis a choisi de se tremper dans la Garonne à hauteur de Muret ce mercredi en fin d'après-midi sans se soucier du danger. 

Un jeune homme emporté


Vers 19h15, un membre du groupe, un jeune homme âgé d'une vingtaine d'année a été emporté par le courant. Il ne savait pas nager. Il a pu trouver refuge sur un petit îlot au milieu du fleuve. Ses amis ont donné l'alerte. Les pompiers de Muret-Massat, spécialisés dans les opérations de secours en eaux vives et les pompiers de Toulouse-Lougnon sont rapidement intervenus. Au total une douzaine d'hommes dont 4 plongeurs ont été mobilisés. 

 


Appel à la prudence


Le jeune homme a pu être secouru et ramené sur les rives de la Garonne. Victime de légère hypothermie, il a pu rapidement rejoindre son domicile et en est quitte pour une grosse frayeur. Les pompiers lancent un appel à la prudence. 

Il faut vraiment faire très attention, rappelle le chef de centre de la caserne de pompiers de Muret. La Garonne peut monter de manière brutale. C'est un milieu dangereux. Ces jeunes n'ont pas conscience des risques qu'ils prennent. 
 


Chaque année, les pompiers doivent effectuer des dizaines d'interventions de ce type sur la Garonne. La baignade y reste d'ailleurs interdite, à l'exception de quelques tronçons aménagés et surveillés. 
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité