• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Procès du meurtrier présumé de Patricia Bouchon : quand la pilosité faciale s'invite dans les débats

Le détail du cliché, tel que l'a fourni à la cour maître Guy Debuisson, avocat de Laurent Dejean. / © Maître Guy Debuisson
Le détail du cliché, tel que l'a fourni à la cour maître Guy Debuisson, avocat de Laurent Dejean. / © Maître Guy Debuisson

Lundi 25 mars 2019, l'avocat de Laurent Dejean a distribué à la cour une photographie "de très près" de son client, pour prouver que ce dernier est totalement imberbe des joues et ne peut donc correspondre aux descriptions de certains témoins.

Par Marie Martin

"Toujours mal rasé" ou au contraire "Toujours bien rasé", "Barbe de trois jours", "Moustache et petit bouc" : on a beaucoup parlé, depuis le 14 mars 2019, premier jour du procès devant la cour d'assises de la Haute-Garonne de Laurent Dejean, du caractère, de l'aspect physique mais aussi de la pilosité faciale de ce dernier.

Or, vendredi 22 mars, son avocat, maître Guy Debuisson, a fait une révélation : Laurent Dejean ne peut avoir de barbe, il est complètement imberbe des joues. Tout au plus, peut-il "produire" une fine moustache et un petit bouc.

Pour étayer sa déclaration, l'avocat toulousain a demandé à Laurent Dejean de ne pas se raser pendant le week-end et ce lundi 25 mars 2019, à la reprise de l'audience, il a distribué à la cour une photo prise de très près du visage de son client, tirée et agrandie à plusieurs exemplaires.
Maître Debuisson a en outre proposé au président de la cour d'assises de Haute-Garonne de permettre aux jurés de rencontrer "de près" l'accusé afin de vérifier de visu cette particularité.

Ce devrait être fait avant la fin du procès, vendredi 29 mars. Les débats judicaires prennent parfois d'étranges tournures...

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus