Procès Merah : sans le savoir elle avait caché une arme qui a servi aux attentats de Mohammed Merah

Fettah Malki comparait devant la cour d'assises spéciale à Paris pour avoir fourni des armes à Mohammed Merah qui ont ensuite servi à commettre les attentats à Toulouse et Montauban en mars 2012 / © M.Medina/AFP
Fettah Malki comparait devant la cour d'assises spéciale à Paris pour avoir fourni des armes à Mohammed Merah qui ont ensuite servi à commettre les attentats à Toulouse et Montauban en mars 2012 / © M.Medina/AFP

Fettah Malki comparait en appel devant la cour d'assises spéciale à Paris aux côtés d'Abdelkader Merah. Il est poursuivi pour avoir fourni une arme et le gilet pare-balles qui ont servi aux attentats de Mohammed Merah en mars 2012. Son ancienne compagne était entendue comme témoin ce mardi.

Par Juliette Meurin

L'une des armes et le gilet pare-balles qui ont servi à Mohammed Merah pour ses attentats de Toulouse et Montauban ont été fournies par Fettah Malki. Ce mardi 9 avril, l’ancienne compagne de Fettah Malki était entendue par la Cour d’Assises spéciale à Paris.
Un témoignage étonnant d’une femme qui a caché des armes chez elle mais qui ne se souvient de pas grand chose.

Cette femme âgée aujourd'hui de 45 ans explique avoir eu un enfant avec Fettah Malki en 2002 mais indique qu'elle ne vivait pas avec lui. "Il venait parfois la nuit", explique celle qui habitait alors à L’isle en dodon, "et il repartait le lendemain."

Quand il vient un jour avec un gilet pare-balles,  à sa demande elle le cache sans jamais rien demander soutient-elle. Tout comme les armes. Fettah Malki lui demande de les cacher , elle s’exécute et les enterrre en pleine nuit en creusant un trou sous la pluie avec une cuillère à soupe.
Elle s’exécute encore quelques mois plus tard quand il lui demande d’aller les déterrer et de les nettoyer.

-"Vous les avez nettoyées seule?", demande la présidente de la Cour d'Assises.
-"Je ne sais pas, je ne me rappelle pas si c’est moi qui les ai nettoyées", répond le témoin.
-"Vous saviez ce que c’était ces armes ?"
-"Il disait que c’était un Uzi." (NDLR : un pistolet mitrailleur)
-"Vous savez à quoi elle a servi cette arme?"
Face au mutisme du témoin, la présidente précise qu’elle a été utilisée pour tuer les enfants de l’école Ozar Hatorah.
-"Ces armes vous les planquez mais vous ne demandez rien ?"
-"Non."
-"Vous la reconnaissez cette arme ?"
L’huissier présente le pistolet Uzi mais elle ne sais pas.
Présenté à Fettah Malki celui-ci répond qu’il a un doute.

Pressée de questions, l'ancienne compagne de Fettah Malki finit par reconnaître que c’est Mohammed Merah qui est venu chez elle voir les armes.
"Il les a regardé mais après je ne sais pas ce qui s’est passé."

"Vous avez quelque chose à rajouter ?", lui demande la présidente à la fin de son questionnement."
"Je suis désolée pour tout ce qui s'est passé, pour les victimes."

Fettah Malki est poursuivi pour association de malfaiteurs à caractère terroriste criminelle.
En première instance il avait été condamné à 14 ans de réclusion criminelle.
Le verdict de ce procès en appel est attendu le 18 avril.

 

Sur le même sujet

Agression d'une enseignante à Agde : une parent d'élève gifle l'enseignante

Les + Lus