Un projet de délocalisation en Inde d'emplois d'informaticiens d'Air France inquiète les syndicats

Le site d'Air France la Barigoude à Toulouse / © Google Map
Le site d'Air France la Barigoude à Toulouse / © Google Map

Une intersyndicale Sud-CGT-CFDT-UNSA-FO s'est constituée à la direction informatique d'Air France à Toulouse, après l'annonce au comité d'établissement d'un projet de délocalisation de la sous-traitance en Inde. Les syndicats, inquiets, préparent des actions de sensibilisation des élus.

Par VA.

C'est un projet qui inquiète les syndicats d'Air France.

Le directeur de la Direction Systèmes d’Information d’Air France aurait présenté le 31 janvier au comité d'établissement un projet de délocalisation de la sous-traitance du développement d'applications informatiques en Inde.

La direction des Systèmes d'Information d'Air France justifierait son projet par la difficulté des fournisseurs sous-traitants à recruter sur le marché français ou européen et par la volonté de faire des économies.

"Nous ne pouvons que nous opposer à ce projet qui va être destructeur d’emplois hautement qualifiés, en France en général et en Occitanie en particulier, explique le syndicat Sud dans un communiqué. AIR INTER avait installé son centre informatique à Toulouse la Barigoude ce qui permet aujourd’hui une activité équivalente à approximativement 700 emplois locaux, dont le tiers sont des sous-traitants. Les bassins d’emploi niçois et parisiens seront aussi impactés dans les mêmes proportions, voire plus. Ce projet est un projet néfaste qui fait courir un grand risque sur nos emplois et celui de nos collègues sous-traitants".

Une intersyndicale regroupant tous les syndicats Direction Systèmes d’Information d’Air France (Sud, CGT, CFDT, UNSA, FO, CGC) s'est constituée. Elle prépare des actions de sensibilisation des élus pour s'opposer au projet de la Direction, que nous ne sommes pas parvenus à joindre ce vendredi en fin d'après-midi. 


Sur le même sujet

Catalogne : Carles Puigdemont devant la justice allemande avant une éventuelle incarcération, manifestation à Gérone

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés