Cet article date de plus de 4 ans

Pyrène, le premier robot bricoleur né à Toulouse

Le laboratoire du CNRS de Toulouse vient d'acquérir un nouveau robot humanoïde. Le premier au monde capable de se servir d'outils. Notre équipe l'a rencontré. 
Pyrène, le robot humanoïde.
Pyrène, le robot humanoïde. © France 3 midi-pyrénées

Pyrène : 1m75 pour 95 kg.

Bâti comme un rugbyman, le 2ème robot humanoïde du Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS) de Toulouse ne foulera pas les terrains du Stadium.

Ce dernier a été conçu pour bricoler et ainsi aider l'homme dans ses tâches les plus difficiles. 

Doté d'une vision infrarouge, d'un oeil 3D et d'un capteur d'efforts, il peut se déplacer et porter des charges lourdes.
 

Airbus intéressé 


Pyrène s'entraîne à visser et percer des trous sur des objets prêtés par Airbus.

Le groupe aéronautique interessé par les capacités du robot a signé un contrat avec le LAAS. L'objectif au long terme : automatiser certaines tâches sur les chaînes d'assemblage.

Dix ans de recherches sont prévues. Notre "ouvrier du futur" n'est pas encore prêt à travailler. 


Voir le reportage de Denis Tanchereau et Harmonie Pacione

durée de la vidéo: 02 min 36
Pyrène, le robot humanoïde bricoleur

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation sorties et loisirs