• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées : les autorités du Val d'Aran demandent le retrait immédiat de l'ours Cachou

L'ours Cachou lors de sa capture le 27 mai 2019. / © Conselh Generau d’Aran
L'ours Cachou lors de sa capture le 27 mai 2019. / © Conselh Generau d’Aran

Les Espagnols ne veulent plus de l'ours et le font savoir. Les autorités de Val d'Aran, dans les Pyrénées espagnoles, demandent le retrait immédiat de Cachou, accusé de s'en prendre régulièrement aux chevaux. 

Par Marie Martin

Une jument est morte d'une attaque d'ours, cette semaine, dans le Val d'Aran. L'attaque de trop pour les autorités du Val d'Aran. 
Elles suspectent fortement l'ours Cachou, âgé de 4 ans. Le GPS dont il est équipé depuis peu l'aurait trahi à plusieurs reprises, le situant sur les lieux d'au moins cinq attaques de chevaux. En deux semaines.

Pour cette raison, le chef de l'exécutif aranais, Frances Boya, demande son retrait immédiat. Et alerte sur les dégâts causés par deux autres ours, Goiat et Claverina, introduite dans le Béarn en 2018.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus