• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Après Goiat, l'ours Cachou s'attaque à un poulain dans les Pyrénées espagnoles

Le poulain a été tué et dévoré par le mâle Cachou, dimanche 8 septembre en Espagne / © Conselh Generau d’Aran
Le poulain a été tué et dévoré par le mâle Cachou, dimanche 8 septembre en Espagne / © Conselh Generau d’Aran

Jusqu'à présent seul l'ours Goiat prédatait les équidés. Mais, ce dimanche 8 septembre, sur la commune de Mirajan, dans le Val d'Aran espagnol, l'ours mâle Cachou a tué un jeune poulain de 4 mois. Il s'agit d'une prédation assez rare.

Par Emmanuelle Gayet

Les attaques d'ours se portent principalement sur les brebis. C'est ce que montre le bilan des prédations publié par la préfecture de l'Ariège. Il faisait état pour les 8 premiers mois de l'année 2019 de 638 ovins, 6 bovins, 8 equins et 33 ruches. Jusqu'à présent seul l'ours mâle Goiat s'était attaqué à des équins, indique le Conselh Generau d'Aran dans un communiqué.

L'ours Cachou est aussi un prédateur d'équins

Depuis ce dimanche 8 septembre le nombre d'équins tués est passé à 9 en 2019. Mais cette fois le responsable est l'ours Cachou qui se trouve en Espagne, dans le Val d'Aran.
En effet, il a attaqué et dévoré une pouliche d'environ 4 mois dans la municipalité de Vielha y Mijaran.
 
© Conselh Generau d’Aran
© Conselh Generau d’Aran

Ce fait est remarquable car les attaques d'équidés sont rares et seulement perpétrées jusqu'à ce dimanche par l'ours Goiat qui s'en est également pris à des animaux adultes.

Cachou un autre ours prédateur dans le Val d'Aran

L'ours Cachou a été capturé en mai de cette année et équipé d'un collier GPS pour son suivi.
Il a été capturé le 27 mai 2019 et équipé d'un collier GPS / © Conselh Generau d’Aran
Il a été capturé le 27 mai 2019 et équipé d'un collier GPS / © Conselh Generau d’Aran

Ce suivi précis a permis de confrmer que Cachou était bien l'auteur de l'attaque. Par ailleurs au cours de l'été,  il a ciblé des ruches et des chèvres à plusieurs reprises. Ce qui en fait un animal assez agressif.
Notons que dans le Val d'Aran, se trouve également le mâle Goiat qui est considéré comme un ours à problème en raison de ses prédations fréquentes et proches des habitations. La question de son retrait des Pyrénées revient après chaque attaque.
 

Les attaques d'ovins et de bovins difficiles à éviter malgré les équipements GPS des ours

La prévention des bovins et des équins est très compliquée car il n'est pas possible de grouper les animaux et de les protéger la nuit, comme c'est le cas chez les ovins. De plus, les mouvements nocturnes des ours sont imprévisibles et le temps de décalage avec la réception du signal du collier GPS rend très difficile la protection effective de ce bétail. 
Aussi, le Conselh Generau d'Aran, a décidé d'autoriser des mesures d'effarouchement, comme cela avait déjà été fait pour Goiat.
 

Cachou est un ours subadulte, il est né en 2015. Il est le fils de Plume et de Balou, dont il est la seule descendance.
Plume. Née en 2010, fille de Caramelles et de Pyros, il s'agit là de sa première reproduction détectée.
Balou, ours relâché en 2006 qui ne s'était jusqu'alors pas reproduit. Mort en juin 2014, il aura néanmoins réussi à laisser une descendance, apportant de la diversité génétique dans la population.

A lire aussi

Sur le même sujet

Feu de garrigue le long de l'autoroute A9

Les + Lus