Rétropédalage de la préfecture, à Toulouse le port du masque pour les joggeurs et les cyclistes n’est plus obligatoire

Le 21 août dernier des associations toulousaines de défense des usagers de la bicyclette demandaient une exception pour le port du masque. C’est désormais chose faite, la préfecture vient d’autoriser les cyclistes et les joggeurs à ne pas porter le masque sous certaines conditions.
 
Le 21 août dernier, le port du masque est devenu obligatoire pour tous et dans toute la ville. Une décision qui avait fait réagir de nombreuses associations toulousaines de défense des usagers de la bicyclette qui demandaient une exception pour le port du masque comme c'est désromais le cas pour la ville de Paris. La préfecture en accord avec le maire de Toulouse vient d’autoriser les cyclistes et les joggeurs à ne pas porter le masque.
 

Le port du masque est fortement recommandé mais il ne sera pas exigé.

Préfecture de Haute-Garonne

Dans un communiqué la préfecture fait savoir que "les forces de l’ordre ne verbaliseront pas les cyclistes et joggeurs qui ne porteront pas le masque".
Le 21 août dernier, l’association Deux pieds Deux roues avait écrit au préfet de Haute-Garonne pour demander une exception.

La préfecture rappelle cependant que "le masque pour les personnes se déplaçant en vélo et pratiquant la course à pied, est recommandé mais pas obligatoire à condition que ces personnes" :
Les cyclistes et joggeurs sont l'exception à la règle, le port du masque reste obligatoire sur la voie publique à Toulouse à toute personne de plus de 11 ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société cyclisme sur route cyclisme sport