Saison de ski dans les Pyrénées : pas de crémaillère express entre Luchon et Superbagnères cet hiver

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aude Cheron .

Ce devait être la grande nouveauté de la saison 2022/2023. Une "Crémaillière express" reliant la ville de Luchon à la station de Superbagnères à 1800 mètres d'altitude. Mais les travaux lancés en avril 2022 avec le démontage des anciennes télécabines ont pris du retard. Rien ne sera prêt pour le début de la saison.

Un coup dur. Ce devait être la saison du renouveau. La présentation d'un tout nouvel outil flambant neuf : la crémaillère express reliant Luchon à Superbagnères, à 1800 mètres d'altitude, en lieu et place des anciennes télécabines démontées en avril dernier. Mais la nouvelle vient de tomber. Ce mardi 13 septembre, le président du conseil département Georges Méric a reçu les élus du secteur pour les informer que le chantier ne serait pas livré avant l'ouverture de la saison. Les travaux ont pris trop de retard.

"En raison de la crise internationale, les entreprises de maîtrise d’œuvre sont actuellement confrontées à des pénuries et des retards de livraison de certains matériaux, qui engendrent un retard de chantier", précise le conseil départemental dans un communiqué diffusé ce 14 septembre.

Une décision qui a du mal à passer 

"Je suis un peu dépité. Les travaux sont reportés en avril prochain. Les pylônes qui devaient être dressés fin août sont tous à terre. Les retards seraient dûs à la guerre en Ukraine, la pénurie de matières premières, peut-être même les hélicoptères mobilisés pour lutter contre les feux de forêts", commente un brin cynique le président de l'office de tourisme Philippe Campé.

"Je n'avais pas vu venir cette nouvelle ! Il va falloir communiquer autrement. Tout était prêt pour "vendre" ce nouvel outil et communiquer là-dessus pour l'ouverture de la saison. On fera autrement. Mais les skieurs seront là, j'en suis sûr. Il feront peut-être 20 mn de plus de trajet en voiture. On a résisté à la crise du Covid alors on surmontera tout ça !" poursuit-il.

Les skieurs seront-ils au rendez vous ?

Du côté des commerçants, le président de l'association des commerçants et artisans du luchonnais fait part de sa colère. "On est tous en colère. Mais la colère ne changera rien", explique Christophe Deschamps de l'ACAP, contacté par téléphone ce mercredi 14 septembre.

Pour lui, le plus important désormais est de communiquer. D'expliquer que l'on pourra skier dans le secteur cet hiver. "Il faut vite travailler à une solution d'acheminement des skieurs. Par des rotations de bus par exemple. Il faut s'organiser dès maintenant !", assure-t-il. Car des rotations de bus, il en faudra. Au plus fort de la saison, ce sont 5000 personnes par jour qui utilisaient jusqu'alors les anciennes télécabines.

La nouvelle crémaillère doit permettre de réduire les files d'attente avec une capacité de 2500 voyageurs par heure, contre 1500 avec les anciennes et mythiques télécabines blanches et vertes. Le temps de trajet devait être réduit quasiment de moitié. Les travaux d'envergure ont été chiffrés à 18 millions d'euros, pris en charge pour plus de la moitié par le Conseil départemental.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité