Service de proximité : après 4 ans sans pouvoir retirer de l'argent, une commune de Haute-Garonne retrouve un distributeur de billets

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Bonfils .

La commune de Roques (31) inaugure ce 2 décembre un distributeur de billets flambant neuf. Un investissement sur lequel la mairie compte pour redynamiser le centre-ville et ses commerces, auparavant dépourvus de point de retrait

Niché dans la rue des écoles, le nouveau distributeur aux couleurs de la ville de Roques était attendu de pied ferme par les 4700 habitants de la commune. Tous les points de retrait de proximité ont été fermés les uns après les autres et ce, jusqu’à leur disparition complète il y a quatre ans.

Avec ce nouveau dispositif, la commune espère ainsi “favoriser les activités de proximité et les achats dans les commerces comme le marché, les boulangeries, le bar”, explique Sylvain Mabire, maire de Roques. Fini les quatre kilomètres en voiture pour retirer de l’argent dans la commune voisine du département de Haute-Garonne. Les Roquois pourront désormais se fournir directement en billets dans le centre-ville.

Un transporteur de fonds prend le relais des banques

Derrière cette installation, on retrouve l’entreprise Loomis, principalement connue pour ses convoyeurs de fonds. Depuis quelques années, le groupe mise sur l’implantation de distributeurs automatiques de billets (DAB) dans les petits villages et zones urbaines dépourvues de banque. À l'image de la commune de Millery à une vingtaine de kilomètres de Lyon, équipée il y a trois ans.

Le dispositif n’est pas sans coût, autour de 40.000 euros de matériel auxquels s’ajoute un loyer mensuel qui varie entre 900 et 1300 euros selon le nombre de retraits. La structure mise sur 150 DAB installés d’ici la fin de l’année et le double en 2023.

En 2020, 56,6% des communes françaises ne disposaient d’aucun point d’accès aux espèces contre 56,3% à fin 2019, selon un rapport de la Banque de France. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité