• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Siemens installe à Toulouse son siège mondial pour les activités de métro automatique VAL

© MaxPPP
© MaxPPP

Siemens VAL a choisi Toulouse dont les deux lignes de métro sont équipées de matériel automatique VAL pour y implanter son siège mondial. Une centaine de salariés devrait y être regroupée au début 2016. 

Par Fabrice Valery

Le groupe industriel Siemens a annoncé ce 9 novembre avoir choisi Toulouse pour installer son siège mondial des activités de métro automatique VAL, selon un communiqué du groupe. 

"Par son attractivité, son dynamisme et son orientation vers les nouvelles technologies, indique ce communiqué, la Métropole de Toulouse s’est imposée comme le meilleur choix pour le regroupement des activités de métros automatiques Val du Groupe Siemens. Celles-ci sont aujourd’hui réparties principalement entre Châtillon (92), Roubaix (59) et Colomiers (31)". 

Les activités de recherche & développement, d'ingénierie, de direction de projets et de maintenant des métros automatique Val, Cityval et Airval seront progressivement installées dans un bâtiment de 10.000 m2 en cours d'aménagement dans le quartier de Basso-Cambo. Les premières équipes seront sur place dès ce 9 novembre. Au printemps 2016, une centaine de personnes travailleront sur place. 

Le Val, métro sur pneus 100% automatique, circule sous différentes versions en France à Lille (59), Rennes (35) et Toulouse (31) ainsi qu’aux aéroports de Paris Orly (94) et Paris Charles de Gaulle (95). Il est également en service à Turin (Italie), Taipeh (Taiwan) et Uijeongbu (Corée du Sud) ainsi qu’à l’aéroport de Chicago O’Hare (USA). Le Cityval, métro automatique de nouvelle génération, a déjà été choisi par Rennes Métropole pour sa deuxième ligne en construction.

Dans un communiqué, Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de Toulouse Métropole, se félicite "d'un choix fort de la part d’un groupe industriel international de premier plan qui souligne positivement les qualités de nos territoires". 

De son côté, le président PS de la Région Midi-Pyrénées Martin Malvy estime que "le regroupement de l’ensemble des activités Val du groupe industriel international Siemens à Toulouse est un signal fort pour l’attractivité de notre territoire et plus largement pour l’industrie française. Midi-Pyrénées construit, depuis plusieurs années, le développement économique futur et accompagne les entreprises dans leurs développements. C’est la seule région qui, entre 2009 et 2013, a créé plus d’emplois industriels qu’elle n’en a perdus. La décision de Siemens va permettre – je l’espère – des retombées importantes pour l’emploi régional"

Georges Méric, le président PS du conseil départemental de la Haute-Garonne salue une "excellente nouvelle pour l’économie et l’emploi dans le département. Le choix de Toulouse par le groupe allemand, pour regrouper ses activités, confirme le dynamisme et l’attractivité de notre territoire. Le Conseil départemental reste totalement mobilisé pour réaliser les aménagements nécessaires au développement de notre économie locale". 

Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus