Soupçons d'agressions sexuelles : un prêtre des Béatitudes sous le coup d'une enquête canonique

Publié le
Écrit par Aude Henry .

Un prêtre de la communauté des Béatitudes est visé par une enquête canonique à la demande de l'Archevêque de Toulouse. Dans un communiqué publié sur son site internet, la communauté affirme vouloir "promouvoir la vérité".

Le père Martin, assistant de la présidente de la communauté des Béatitudes dont la gouvernance est basée à Blagnac en Haute-Garonne, se retrouve de nouveau dans la tourmente. Un signalement pour des faits d'attouchement sexuel a été déposé, et serait lié à la présence du prêtre à Autrey, dans les Vosges entre 1994 et 2001. Évoquant "de présumés éléments nouveaux relayés dans les médias", la communauté des Béatitudes annonce qu'une "enquête canonique préalable a été demandée par l'Archevêque de Toulouse".

Retrait de ses fonctions

"Nous souhaitons apporter quelques éclaircissements concernant les situations évoquées dans de récents articles de presse", peut-on lire en introduction du communiqué publié ce 24 janvier 2023 sur le site des Béatitudes. Ces précisions apportées par la communauté religieuse font suite à l'enquête publiée, le 13 janvier, par La Croix Hebdo, révélant de nouvelles accusations d'agressions sexuelles présumées, commises par deux prêtres dans un internat d’Autrey dans les Vosges. Dix victimes auraient été identifiées.

La communauté des Béatitudes tient à préciser les choses concernant le père Martin. "Une première enquête du Parquet d’Épinal à son encontre s’est conclue par une ordonnance de non-lieu en 2004. Une seconde enquête a abouti à un classement sans suite au début de l’été 2010." En 2012, le père Martin est nommé chargé de mission, puis assistant du responsable général des frères à la Maison générale des Béatitudes. Il devient l'assistant de la présidente de la communauté élue en 2015.

Durant toutes ces années, aucun signalement ou plainte n’a jamais été porté à la connaissance du gouvernement de la Communauté.

Communauté des Béatitudes

Communiqué du 24 janvier 2023

"Une enquête canonique préalable a été demandée par l’Archevêque de Toulouse. En attendant le résultat de celle-ci, et sans que cela préjuge d’une quelconque opinion, le père Martin s’est retiré de ses responsabilités dans le gouvernement de la Communauté."

Il resterait toutefois hébergé à Blagnac en attendant l'issue de cette enquête au cours de laquelle il devra être entendu.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité